Société › Société

Les sawa du cameroun fêtent le ngondo au Canada

Le fleuve St Laurent de Montréal remplacera le Wouri le temps d’un weekend!

Cette année, le ngondo a écrit une nouvelle page de son histoire, avec l’installation officielle de la célébration de la fête des peuples sawa à l’île de Montréal. Cette célébration qui s’est faite en présence du Prince René Douala Bell, a pour nom « Ngondo ô Canada ».

Rappel historique
Le ngondo c’est l’Assemblée traditionnelle du peuple Sawa. Son année de création peut se situer approximativement vers 1830. Soit une quinzaine d’années avant la mort de Ngado’a Kwa, roi des Duala à l’époque. Selon une anecdote, autrefois à Pongo dans le nord-ouest de Douala un dénommé Malobè, semait la terreur dans les marchés périodiques. Pour mettre fin à ses actes, les principaux dignitaires se réunirent pour chercher ensemble une solution à cet affaire. Cet assemblée du peuple reçu le nom de « Ngondo »qui désigne en langue Duala, le cordon ombilical reliant encore le nouveau-né à sa mère après la délivrance. De cette image, les Sawa tirèrent l’idée d’un lien devant les unir dorénavant. Ainsi le ngondo devint le symbole de leur unité. Les Chefs choisirent ainsi un jeune homme appelé Engôma pour laver l’outrage jusque là subit aux marchés de Pongo. Un duel eut lieu entre Malobè et Engôma.A l’issu duquel, Engôma eu raison de Malobè.

Aujourd’hui encore, les peuples Sawa continuent de se réunir pour célébrer leur unité. Cette assemblée est l’occasion de réjouissances chaque année au début de la saison sèche. Plus précisément le premier week-end du mois de décembre. Les tenues arborées lors de cette fête par les Sawa sont le « kaba ngodo » pour les femmes et le « sandja » pour les hommes. Pendant le ngondo, des manifestations sont organisées notamment une foire. Qui, en dehors de son côté gastronomique, comporte de nombreux concours auxquelles les ressortissants Sawa peuvent participer. Il s’agit des concours de lutte, de danses traditionnelles, l’élection Miss Ngondo qui se fait à la fois sur des critères traditionnels et occidentaux…

La clôture du ngondo se fait par «La fête de l’eau » sur les berges du Wouri. Lors de cette cérémonie à part la course des pirogues et un défilé des différents groupes de danses, associations culturelles et autres. Il existe une partie beaucoup plus sacrée. Au cours de celle-ci, un plongeur va voir les ancêtres qui se trouvent au fond de l’eau pour ramener le message de l’année suivante. Un message adressé au peuple sawa par les ancêtres.

Quelques curieux
On note également que le Ngodo qui se déroule à Douala au Cameroun attire de plus en plus de foule. En dehors des ressortissants Sawa ceux des autres ethnies du Cameroun sur les lieux de manifestation de la fête. Soit par curiosité ou par simple envie de se divertir. Il n’est donc plus rare de les rencontrer sur le site des festivités du Ngondo, parfois même vêtu de la tenue traditionnelle. Et c’est le cas d’henriette ressortissante de l’ouest Cameroun et qui dit « ne pouvoir raté pour rien au monde cet évènement ».

Ajoutons que l’édition 2009 de Ngondo au canada, rend hommage à Eboa Lotin pour son cri d’alerte à l’endroit des Peuples Sawa. En référence au titre de l’une des chansons « Mbemb’a mota Sawa » tiré de l’album « Elimba dikalo ».


peuplesawa.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut