Société › Société

Les sawas célèbrent le ngondo en Tunisie

Cédric Eyango du comité d’organisation dévoile la signification profonde de la tenue du Ngondo à Tunis

Qu’est ce qui vous a poussé à organiser cette édition du Ngondo sur votre terre d’accueil ?
Nous avons eu l’idée d’organiser le Ngondo, cette année, pour perdurer l’action de nos ainés d’il y a trois (3) ans sous la houlette du frère Hugues Mbedi Ebongue qui voulait faire connaitre notre culture sur notre terre d’accueil et réunir ainsi tous les peuples côtiers autour d’un axe commun : le NGONDO

Qu’est ce que le Ngondo pour ceux qui ne connaissent pas la culture Douala ?
Le Ngondo était à l’origine, une fédération de lignages partageant des destins voisins, des croyances identiques, les mêmes mythes, les mêmes attitudes face aux problèmes des origines et de la destinée des hommes, de leur présence sur terre et du rôle de l’homme dans la création. Le Ngondo est l’assemblée traditionnelle qui réunit tous les peuples côtiers, Douala, Bassa, Bakoko, Batanga, Yabassi,… regroupés sous le nom générique de Peuple Sawa (Sawa veut dire « côtier ») sur les berges du fleuve Wouri dans la ville de Douala en présence de tous les chefs Sawa suscités.
Les principales attractions de cette cérémonie s’étendent sur un mois. L’on organise, des conférences de presse, foires, journées gastronomiques, veillées, le concours de l’excellence culinaire, le semi marathon, l’élection de la Miss NGONDO, les courses de pirogues, la lutte traditionnelle. Un festival de «1949 à 2009» aura lieu à la salle des fêtes d’Akwa. La grande fête de l’eau sur les berges du Wouri sera également marquée par le « message des ancêtres ».

Quelles sont les différentes articulations de Ngondo o Tunisie ?
Ici en Tunisie, le Ngondo a plus un aspect festif. A cause des moyens techniques restreints, nous nous limitons aux représentations de danses traditionnelles, de sketches, la lutte traditionnelle, l’élection MISS NGONDO, des jeux et une dégustation offerte à la fin de la représentation.

Faut-il absolument de l’eau pour parler de Ngondo réussi ?
Pour la réalisation du Ngondo, dans son aspect réel, il faudrait réunir tous les éléments essentiels afin de garder l’essence même de notre culture, l’unicité des peuples partageant des objectifs communs donnés par le message retranscrit. Cependant, cet événement culturel significatif et profond pour tous les peuples Sawa ne saurait être partagé de la même manière par tous. En effet beaucoup d’entre nous Sawa expatriées pour des raisons diverses gardons un souvenir de cette fête culturelle et voulons rester dans le même esprit que nos frères restés au Cameroun. Il ne serait donc vraiment pas possible de refaire l’événement dans les moindres détails ou d’y être toujours présent. Dans cette optique, nous essayons de faire un maximum pour donner l’allure approximative de cet événement.

Quels sont les différents soutiens dont vous bénéficiez ?
Nous avons depuis la première édition le soutien de nos parents SAWA de la Banque Africaine de Développement, de certaines universités qui ne cessent de nous soutenir, nos parents restés au Cameroun, des personnalités comme notre Ambassadeur récemment nommé à Tunis, et aussi notre dévouement et notre détermination à toujours valoriser notre culture en général et celle du peuple Sawa en particulier

Un mot sur votre association
Avant toute chose, je tiens à vous rappeler que nous ne sommes pas une association mais un regroupement car nous avons au-dessus de nous l’Association des Etudiants et Stagiaires Camerounais. L’idée de se retrouver est venue d’un frère qui n’est plus ici Hugues Ebongue. Dans notre regroupement nous fonctionnons comme une famille c’est-à-dire que l’organigramme n’est pas trop structuré. Nous avons pour le moment un porte parole Eboa Fredy.

Quelles sont les difficultés que rencontrent les camerounais qui visent en Tunisie ?
A cette question nous pouvons dire que les difficultés rencontrées par les étudiants camerounais sont multiples. Le problème d’acclimatation est le premier car il fait beaucoup plus froid ici qu’au Cameroun. Ensuite nous avons quelques petites difficultés sur le plan de l’intégration sociale et autres ! Pour d’amples informations, nous vous prierons de bien vouloir contacter l’Association des Etudiants et Stagiaires Camerounais en Tunisie par le biais de son Bureau Exécutif. Merci pour votre bien vaillante attention envers nous.


afrik.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut