› Eco et Business

Les travaux d’aménagement du Lac municipal pourraient démarrer en janvier 2017

L’hôtel cinq étoiles prévu dans la première phase du projet devrait être opérationnel en 2019, pour la CAN qu’abritera le Cameroun

Le projet d’aménagement du lac municipal de Yaoundé – pollué et fermé au public depuis 1982 – commence à se dessiner, avec la signature, mardi dernier, de deux conventions de prêts d’un montant de 21,173 milliards de F CFA y afférents. Les conventions ont été signées par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du terriroire (Minepat), Louis Paul Motaze; et par le représentant de la Deutsche Bank Espagne, Antonio Navarro-Escabias.

Le projet, dans sa première phase, permettra de dépolluer le lac et d’aménager ses contours avec des espaces verts, commerces et autres agréments. Il est aussi prévu ici la construction d’un hôtel cinq étoiles qui pourrait être inauguré avant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 qu’organisera le Cameroun.

« Pour un projet qui sera exécuté dès 2017, les délais conduiraient à ce qu’il soit opérationnel en 2019. Il viendrait renforcer la capacité hôtelière de notre capitale », explique Roger Mvogo, sous-directeur de la coopération avec l’Europe au Minepat, dans une interview accordée à la presse publique mercredi.

D’après des informations émanant de la Communauté urbaine de Yaoundé, qui assure la « maîtrise d’ouvrage déléguée des travaux », la deuxième phase débutera par une étude pour déterminer l’aménagement de la « vallée de la Mingoa », zone qui va du « Camp Yeyap » (nom d’un camp de la gendarmerie, NDLR) à la voirie municipale. Ici, pas de délai communiqué pour les travaux proprement dits.

Le lac municipal de Yaoundé va faire sa mue. Photo pour illustration
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé