Opinions › Tribune

Lettre aux Camerounais

Otto Pfister: « Ma part de vérité »

Chers Camerounaises et Camerounais,

Par la présente, je souhaite exprimer ma position sur ma démission publique de la tête de l’encadrement technique des lions indomptables du Cameroun. Je fais ceci afin de mettre fin aux différentes supputations et interprétations basées sur les entretiens que j’ai pu donner ces derniers jours. Je souhaite que les choses soient claires car je pense aussi que le peuple camerounais mérite de connaître la vérité.

La raison pour ma démission est simple – Avec la création d’un collège d’entraîneurs pour gérer les Lions Indomptables, on m’a mis dans une situation dans laquelle je ne pouvais plus être responsable pour mes choix, décisions, et résultats. Ce qui rendait la situation impossible à gérer, c’est le fait que les entraîneurs qui ont maintenu une opposition flagrante, accompagnée de critiques destructives contre notre équipe et ma personne pendant des mois, notamment à travers la fameuse commission Milla sont soudainement promus en tant que mes adjoints. En somme, on m’a demandé d’être le leader d’un collège d’entraîneurs dont certains avaient publiquement demandé ma tête. Ceci dit, cette reforme a été faite sans me consulter.
Le Cameroun a un énorme potentiel et se qualifiera pour la coupe du monde 2010, si et seulement si l’équipe est entourée d’une union totale et sacrée. J’ai essayé de travailler avec les nouveaux adjoints ; mais nos premières séances de travail à Yaoundé ont démontré que ces derniers étaient en position de blocage complet contre ma mission, ma philosophie et mes objectifs. La composition de ce collège d’entraîneurs avec moi à sa tête garantissait une source de conflit permanent au niveau du staff technique, le  » cerveau  » de l’équipe. Et si le  » cerveau  » d’une équipe ne converge pas dans la même direction, les performances et l’ambiance au sein du groupe se ressentent immédiatement. C’est une mission impossible sur le plan technique et psychologique.

J’ai décidé de sacrifier mon rêve d’aller en coupe du monde sur la terre africaine avec le Cameroun pour le Cameroun, pour mettre un point final à ce conflit et les éclats garantis qui en découleraient durant une période de qualification pendant laquelle la concentration et l’union totale est primordiale. Ma décision de démission, je dois vous le dire m’a fait très mal, car j’éprouve un amour et respect incomparable pour le Cameroun, et les Lions Indomptables, qui sont devenus ma famille. Je tiens aussi à remercier le peuple camerounais et tous mes amis au Cameroun pour les succès qu’on a acquis ensemble.
Bonne chance les Lions.

Otto Pfister
Journalducameroun.com)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut