Opinions › Tribune

Lettre de condoléances du Président du RDMC aux forces de défense de l’armée camerounaise

Par Pierre Mila ASSOUTE, président national du RDMC

Nous venons d’apprendre avec consternation et une très vive émotion, le décès de plusieurs officiers supérieurs de notre armée dans un accident d’hélicoptère, survenu Lundi 23/11/2011 entre Douala et Yaoundé.

Ces officiers en mission, faut-il le rappeler, assuraient l’encadrement d’une unité spéciale de nos forces de défense, le BIR qui a, elle-même, été victime récemment d’une attaque ignoble de pirates dans la région de Bakassi causant 5 morts dont trois de ses éléments.

Au nom du Rassemblement Démocratique pour la Modernité du Cameroun et en mon nom propre, j’adresse à l’armée du Cameroun, en cette circonstance particulièrement douloureuse et pénible pour nos forces de défense et pour les familles des victimes, mes sincères condoléances et ma très profonde compassion.

Je remercierais les plus hautes autorités de l’armée de bien vouloir transmettre aux familles durement éprouvées ma solidarité à cette terrible épreuve qui les frappe et endeuille la Nation.

Nous saluons, la bravoure et la vaillance de nos soldats dans leur mission de sécurisation de notre territoire d’une part et rendons un vibrant hommage au colonel Avraham Sirvan, venu aider notre patrie à créer et à former nos soldats d’élite.

Un tel drame qui touche l’ensemble de la Nation, à travers cette institution qu’est notre armée, ne saurait donner à certains, l’occasion de stigmatiser les dérives d’une minorité de membres de ce corps d’élite dont on peut parfois regretter l’instrumentalisation politique.

Au moment où nos forces de défense s’apprêtent à commémorer son cinquantenaire, la Nation tout entière doit vibrer à l’unisson derrière ses valeureux soldats durement touchés par ces drames qui se succèdent fatalement.

Officiers supérieurs, officiers, Gendarmes et soldats, veuillez croire à l’expression de ma très profonde compassion en cette douloureuse circonstance.


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé