Sport › Football

Lfpc: Les promesses de campagne de Pierre Semengue

Le président candidat a présenté mercredi à Yaoundé, son projet de développement pour le football et l’instance qu’il dirige depuis quatre ans

La course à la présidence de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) est désormais lancée. Après la publication de la liste des deux candidats retenus pour cette élection, place maintenant à la campagne.

Pierre Semengué, candidat à sa propose succession a lancé sa campagne mercredi, 13 juillet 2016, à Yaoundé. Face à la presse, le « Général » a présenté les grands axes de son projet politique pour le football camerounais. Un projet qui se résume en sept points à savoir : le financement pérenne de la Ligue, l’organisation des compétitions, la professionnalisation des clubs, l’aménagement des infrastructures, l’ouverture de la Ligue aux autres partenaires, la médecine sportive et la gouvernance sportive.

Un projet ambitieux dont la matérialisation est évalué à près de 200 milliards FCFA. Une somme qui permettrait de « rendre le football professionnel camerounais crédible », a dit Pierre Semengué.

Et comment trouver cette somme ? Le général a sa petite idée. « Le chiffre d’affaire global des sociétés implantées au Cameroun s’élève à 15 000 000 000 000 (quinze mille milliards) Fcfa. Si nous prenons 5% comme cela devrait être le cas, ça fait 700 000 000 000 Fcfa. C’est pourquoi nous savons que nous allons engranger beaucoup de fonds pour réaliser ce programme », explique-t-il.

« Il faut rendre également effectives les incitations fiscales que l’Etat a accordé au football professionnel à travers la mobilisation des ressources nécessaires pour le financement des activités et le paiement régulier des salaires décents aux joueurs et encadreurs », a-t-il ajouté.

Sur le plan du jeu, Semengué ambitionne de faire revenir le nombre de clubs de Ligue 1 et 2, à 20 par championnat question de permettre aux joueurs d’avoir de matchs dans les jambes.

« La Fifa exige que tout joueur professionnel doit jouer au moins 50 matchs par saison. C’est pourquoi nous allons créer des compétitions dans le but d’améliorer les performances de nos joueurs avec notamment, la Coupe et la Super Coupe de la Ligue », argue-t-il.

Au sujet de la professionnalisation, Pierre Semengué entend aider les clubs à « parachever la mutation des clubs en Sociétés commerciales dotées d’un patrimoine répondant aux exigences de la CAF (siège social, terrain d’entraînement, centre de formation, infirmerie, personnel qualifié, moyens financiers importants) ».

La question des infrastructures a été également été abordée par le « Général ». Sur ce point, il ambitionne de construire en plus des complexes omnisports couverts, des stades de proximité de 10 000 et 15 000 places, et des Centres technique dans les villes notamment de Maroua, Bamenda, Bafoussam, Bertoua, Ngoumou, Bandjoun, Ngaoundéré, Bafang, Nkongsamba, Loum, Buea, Edéa, Bafia, Kumba, Kribi et Dschang.

« Tout ce projet est réalisable, même avant 2019, nous pouvons atteindre nos objectifs », rassure-t-il Pierre Semengue dont le bilan sur les quatre premières années passées à la tête de la Lfpc reste peu flatteur.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé