Sport › Football

LFPC: Pierre Semengué se défend de malversations financières

Le président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), le général d’armée à la retraite s’inscrit en faux contre les accusations de certains responsables de clubs contre lui

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le président de la Ligue de Football professionnel du Cameroun -LFPC) a tenu à répondre aux accusations de certains responsables de clubs qui l’ont accusé de « détournement » de la subvention qui doit leur être versée depuis le début de la saison. Le Général à la retraite, Pierre Semengue, vient de s’inscrire en faux contre ces accusations de malversations financières portées contre lui, niant en bloc d’avoir utilisé les fonds à d’autres fins. Cette réaction intervient après les réclamations véhémentes de l’association des responsables de clubs, qui ont lancé un mot d’ordre de grève pour exiger le paiement de l’argent lié au fonctionnement des championnats nationaux mais aussi le versement d’arriérés dus aux officiels. « La subvention de l’Etat en faveur des clubs est inscrite dans la Loi des Finances 2013 dont le déblocage intervient après la mise en place du Budget de l’Etat qui a lieu chaque année, à partir du mois de mars. Au stade actuel, le dossier est rendu à sa phase de liquidation au niveau du Ministère des Finances et les clubs en sont déjà informés. C’est dire que la Ligue n’a encore rien perçu de la subvention de l’Etat et son président ne saurait donc être accusé de détournement. Quant à la subvention de la FECAFOOT destinée à l’organisation des championnats, seule une partie de la première tranche a été versée à la Ligue, en l’occurrence 75 000 000 F CFA », a écrit Pierre Semengué, dans son communiqué.

Le président de la ligue a aussi profité de l’occasion pour donner des précisions sur le fonctionnement de son institution, indiquant que « Les officiels de match ont été régulièrement payés à l’occasion de tous les matches organisés par la Ligue depuis la saison dernière. C’est à titre exceptionnel qu’il leur a été demandé de préfinancer leurs déplacements pour les neuvième et dixième journées de Championnat. Par ailleurs, le paiement de leurs émoluments est en cours. Nous nous inscrivons donc en faux contre les allégations selon lesquelles les officiels n’auraient rien reçu depuis le début du championnat. » Donnant par la suite des précisions au sujet de la grogne supposée des arbitres et commissaires de matchs. Pour la Coupe de la Ligue, compétition que la LFPC a introduite dans son programme d’activité pour la saison en cours, « aucun contrat de sponsoring n’a encore été signé. Il va de soi que les frais d’affiliation à cette compétition (50 000 F CFA par club) seront restitués aux clubs si aucun sponsor ne se manifeste d’ici la fin de la saison.», a-t-il poursuivi avant de chuter sur le problème des équipements. Selon Pierre Semengué, « c’est le partenaire MTN les a fait confectionner par un équipementier de son choix (le même qui le faisait à l’époque où le Championnat était organisé par la FECAFOOT), et les a directement remis aux clubs ». Pour finir, le général d’armée à la retraite, n’a pas manqué de préciser que « la Ligue a toujours affiché une volonté claire d’associer les présidents de club à tous les contrats de partenariat. »

Pierre Semengué, président de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun

africapresse.com)/n

À LA UNE
Retour en haut