› Politique

Libération de Maurice Kamto : Emmanuel Macron révèle avoir fait « pression » sur Paul Biya

Les présidents Emmanuel Macron et Paul Biya.

Répondant à un activiste de la Brigade anti-sardinards (Bas), le président français a par ailleurs déploré que la situation se dégrade à nouveau dans la zone anglophone du Cameroun.

« Je vais appeler la semaine prochaine le président Biya et on mettra un maximum de pression pour que cette situation cesse ». Ceci est une assurance du président Français Emmanuel Marcon, ce samedi 22 février à Paris au salon de l’Agriculture.

Interpellé par un activiste de la Brigade anti-sardinards – groupe d’activistes de la diaspora farouchement opposés au régime de Yaoundé – sur la tuerie de Ngarbuh dans le Nord-ouest qui a fait 22 morts le 14 février selon l’Onu, le président Emmanuel Macron a dit être « totalement au courant et totalement impliqué sur les violences qui se passent au Cameroun et qui sont intolérables ».

L’intégralité de la vidéo ici

Il a indiqué faire « le maximum » pour que cela cesse.

« Vous savez mon engagement sur ce sujet », a rappelé le président français en révélant avoir mis « la pression sur Paul Biya pour qu’il traite le sujet de la zone anglophone et ses opposants ».

 « Je ne veux pas qu’on se voit à Lyon tant que j’ai un Kamto pas libéré », a-t-il révelé sur la libération du principal opposant à Paul Biya libéré en octobre 2019 après 10 mois de prison.

Maurice Kamto, leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) avait été arrêté en janvier 2019, en marge de manifestations de revendications de sa victoire à l’élection d’octobre 2018.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé