Politique › Sécurité

Libération d’otages à Bamenda: quatre personnes toujours en captivité

Une vue de la ville de Bamenda.

Deux élèves et deux membre du personnel du collège presbytérien de Nkwen sont toujours en captivité, selon un communiqué du ministre de la Défense rendu public mercredi.

Les recherches se poursuivent au Cameroun pour retrouver les quatre dernières victimes de l’enlèvement survenu au collège presbytérien de Nkwen, à Bamenda, dans la nuit de dimanche à lundi. Selon Joseph Beti Assomo, il s’agit de deux élèves, une enseignante et le responsable dudit établissement scolaire. Ceux-ci auraient « été déplacés par les ravisseurs, avant l’arrivée sur les lieux des unités intervenantes« .

Soixante-dix-neuf otages ont été libérés mardi. Ils avaient été abandonnés dans les locaux de l’Eglise presbytérienne de Bafut. Ils ont été soumis mercredi à des examens médicaux approfondis et devraient rejoindre leurs foyers incessamment.

L’enlèvement de ces personnes est le deuxième du genre enregistré dans ce collège au courant de la semaine dernière. Une première prise d’otages y avait eu lieu mercredi, 31 octobre, elle concernait onze enfants qui ont été relâchés après le paiement d’une rançon. La scène y relative s’est déroulée en pleine nuit, alors que seules les forces de défense et de sécurité sont présentes dans les rues dans le cadre de leurs patrouilles.

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé