International › APA

Libye : Le chef du gouvernement d’union nationale annonce une initiative politique de sortie de crise

Le chef du gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale, Fayez Al-Sarraj, a annoncé dimanche une initiative politique de sortie de crise, qui secoue le pays depuis 2011.« Partant de ma responsabilité nationale et malgré l’offensive brutale que nous continuerons à repousser (…) et à vaincre, je présente aujourd’hui une initiative politique pour une sortie de crise », a indiqué Al-Sarraj lors d’une allocution diffusée par la chaîne « Libya al-Wataniya » basée à Tripoli.

Ce plan prévoit notamment des élections avant la fin de l’année pour sortir le pays d’une profonde crise qui perdure, a fait savoir le responsable pour qui l’offensive lancée depuis avril dernier par les forces du maréchal Khalifa Haftar, basées à l’est du pays, pour s’emparer de la capitale, était « vouée à l’échec ».

« En coordination avec la Mission d’appui de l’ONU en Libye (Manul), M. Sarraj a proposé la tenue d’un « forum libyen » qui réunira « les forces nationales influentes sur les plans politique et social, et partisanes d’une solution pacifique et démocratique ».

Cette initiative prévoit également la tenue simultanée « d’élections présidentielle et législatives avant fin 2019 », a-t-il précisé.

Il s’est dit « confiant » que ses forces sont capables de « repousser l’agresseur et de le renvoyer là où il est venu… la victoire est notre alliée grâce à Dieu ».

Les hostilités entre les forces du GNA et celles de l’Armée nationale libyenne (ANL), autoproclamée, ont fait depuis le 4 avril plus de 653 morts, dont 41 civils, ainsi que plus de 3.500 blessés, dont une centaine de civils, selon un dernier bilan de l’Organisation mondiale de Santé (OMS).



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé