Opinions › Tribune

Ligne Douala-Bafoussam: échec programmé de la Camair-co?

Par Gerard Kuissu Mephou

Apprenons à nous dire la vérité ! Après un siècle d’attente, l’avion va de nouveau atterrir à Bafoussam. Pour 30 000 F CFA ! Pas besoin d’être sorcier pour comprendre que ça n’ira pas loin. Comme quoi, la politique gouvernementale est un tout et non une somme d’actions isolées.

J’achète un ticket 45 minutes « piang » je suis à Bafoussam.

Savons-nous qu’à Bafoussam l’offre en taxi et en voiture de location est nulle ?

Savons-nous qu’à Bafoussam il n’y a presque pas de rues viables ?

En clair, un Camerounais laisse sa Hummer à Douala, voyage en avion, à l’arrivée prends le « Ben skin » à Bafoussam pour aller dans son village ou là où il va ?

L’idée est bonne mais vu le contexte, les Camerounais préféreront encore et pour longtemps arpenter les mauvaises routes avec leurs voitures et avoir la liberté de circuler durant leur séjour à l’Ouest.

Certes il existe un marché, pas forcément une clientèle, il y avait des dispositions à prendre. Au moins une navette entre l’aéroport et la ville de Bafoussam voir même Bamenda et Foumban !

Il aurait fallu également développer les locations auto pour que les clients puissent joindre leur destination finale facilement. On ne prend pas l’avion pour ensuite se trimballer en ville en quête de taxi.

Avec 30 000 F CFA de carburant et un peu plus pour les grosses cylindrées, et moins de 4h de route, le tour est joué.

Pour qui connait l’Ouest profond, partir de Bamougoum où se trouve l’aéroport pour Bazou, Koutaba, Guzand par Batibo ou au fin fond de Bandjoun à Djiko ce n’est pas gagné !

Vaut mieux avoir sa voiture.

Comme quoi le succès des vols domestiques passe par des routes domestiques viables.

Faut-il faire l’Enam pour comprendre ça ?


Droits réservés)/n



A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé