Sport › Football

Ligue de football professionnel: Le général Pierre Semengue aux commandes

Lors de son installation, le général de corps d’armés a invité tous les camerounais à l’aider à l’accomplissement de sa lourde mission

La cérémonie d’installation de Pierre Semengué, hier à l’hôtel Mont Fébé à Yaoundé, comme président de la Ligue de football professionnel du Cameroun s’est déroulée dans une incongruité bien camerounaise. Nommé le 25 juillet par un décret de Michel Zoah, le ministre en chargé des Sports et de l’éducation physiques, le général de corps d’armés, a été installé par Iya Mohammed, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Au cours de son allocution, Pierre Semengué a davantage créé la confusion en remerciant le président Iya Mohammed de l’avoir nommé.

Autre point de discorde, et non des moindres, se voulant intègre, Pierre Semengue, clôturant son propos a indiqué que les membres de la Ligue de football vont, avant de prendre fonction, déclarer leurs biens à la Commission nationale anti- corruption (Conac). A ce propos, Iya Mohammed a sifflé la fin des assisses sous un ton blagueur, mais assez significatif : « Je suis d’accord avec toi sur tout, sauf sur la déclaration des biens ». Le président de la Fécafoot faisait ainsi référence à l’article 66 de la constitution Camerounaise qui exige de la part de tout détenteur d’un mandat électif et plus généralement de tous gestionnaires de crédit et de biens publics de déclarer ses biens.

En effet, la situation de la ligue professionnelle de football était au centre des débats du comité exécutif de la Fecafoot, réuni hier. A la fin des travaux, les congressistes, à l’exception de Roger Milla ou David Mayebi, se sont déportés vers une autre salle où l’on installait Pierre Semengué. Pendant son allocation, forte d’idée novatrice, le premier président de la Ligue de football professionnel du Cameroun a invité tous les acteurs du football : joueurs, encadreurs, dirigeants, officiels, techniciens, hommes de médias, sponsors etc., à l’aider dans l’accomplissement de sa lourde mission.

Pour que le football camerounais retrouve ses lettres de noblesse, Pierre Semengue sait que la tâche qui l’attend s’annonce ardue. En présentant son catalogue de bonnes intentions, il a notamment précisé « qu’il faut que notre football redevienne spectaculaire (.) Il faudra que l’on trouve des nouvelles niches de financement de notre football. Je tends la main au patronat camerounais pour qu’il s’implique davantage dans le développement de notre football. Pour la nouvelle ère qui s’annonce, je vais instaurer la transparence et la discipline. Je mettrais toute mon énergie pour que la traçabilité des fonds soit claire. Seul gage qui pourra nous rendre crédible auprès des entreprises, de l’Etat et attirer à nouveau les spectateurs vers les stades ». En effet, un vaste chantier à (re) construire.

Pierre Semengue et Iya Mohammed, le 23 août à Yaoundé
Jean Jacques Ewong/journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé