Sport › Football

Ligue des champions : pourquoi le Cameroun a dit « non » à la Caf

Ahmad Ahmad et Paul Biya (photo d'archives)

Selon le président  de la Fecafoot, le désistement du Cameroun  pour l’organisation des demi-finales et la finale de la plus prestigieuse des compétitions africaines interclubs est dû à la pandémie de Coronavirus.

Lors d’un point de presse, tenue ce lundi 13 juillet au siège de la Fédération camerounaise de football (Fecafaoot), le patron des lieux Seidou Mbombo Njoya, a fait une déclaration très laconique en rapport avec le désistement du Cameroun à accueillir les demi-finales et la finale de l’édition 2019-2020 de la Ligue des champions africaine.

 «J‘ai fait connaître à la Caf, que le gouvernement n’a pas marqué son accord pour l’accueil par le Cameroun, des demi-finales et finale de cette prestigieuse compétition africaine, en raison des risques sanitaires liés à la pandémie du COVID-19, et des incertitudes sur l’évolution à court terme de cette pandémie», a déclaré Seidou Mbombo Njoya, devant des journalistes camerounais médusés.

En rappel, la Confédération africaine de football (Caf) avait sollicité le Cameroun pour abriter au mois de septembre prochain dans le nouveau stade omnisport de Douala-Japoma (50 000 places), les matches des demi-finales et la finale de l’édition 2019/2020 de la prestigieuse Ligue des Champions africaine.

Le dernier carré de la compétition oppose les clubs égyptiens du Zamalek du Caire et d’Al Ahly de la même ville, et la deuxième affiche, les Marocains du Raja club de Casablanca et du Wydad de Casablanca.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé