Sport › Football

Ligue professionnelle de football: Des abattements fiscaux pour les sponsors des clubs

L’annonce a été faite par le président de la ligue Pierre Semengue, lors de la cérémonie de lancement du championnat national de football élite one à Douala vendredi dernier 1er février

La salle de conférence du groupement inter patronal du Cameroun, Gicam, à Douala, a abrité vendredi, 1er février 2013, la cérémonie de lancement du deuxième championnat professionnel du Cameroun de football d’élite. Cérémonie qui a regroupé les responsables de la ligue, les autorités administratives, quelques présidents de clubs ainsi que les patrons d’entreprise. Ceux-ci étaient les principales cibles des allocutions du président de la ligue. Pierre Semengue tout au long de cette cérémonie, est notamment revenus sur les facilités qui seront accordées à toutes les entreprises qui vont accompagner les clubs dès cette saison. Selon Pierre Semengue, la ligue a tant bien que mal réussi à émouvoir les pouvoirs publics et a ainsi obtenu un certain nombre de facilités dont les plus remarquables sont consignées dans la loi de finances 2013. Il s’agit de certaines modifications de la loi portant sur le code général des impôts, notamment en : l’article 7 alinéa 5 qui porte sur le taux d’abattement fiscal en faveur des entreprises qui sponsoriseraient des activités sportives de 0,5% à 5% du chiffre d’affaire de l’exercice, favorisant ainsi l’implication des entreprises dans le financement du sport ; les articles 105 et suivants qui offrent un rabattement fiscal de 50% aux entreprises qui investiraient dans les infrastructures sportives.

6 milliards pour les stades de football
A ces avantages, il faut ajouter l’exonération de la ligue au paiement des franchises douanières pour toute importation de matériels et équipements sportifs ainsi que la loi sur le mécénat et le sponsoring, qui pourrait contribuer à alléger davantage la charge des clubs, indique le patron de la ligue de football professionnel du Cameroun. Au sujet de l’épineux problème d’insuffisance des infrastructures sportives fiables, des améliorations sont également annoncées. Afin de restaurer les stades, le ligue annonce que le ministère des sports et de l’éducation physique a affecté une enveloppe de 6 milliards de F CFA pour le compte de l’exercice budgétaire 2013, affirme le président de la ligue. Reste maintenant à voir si les entreprises vont saisir la balle d’opportunités titrées par la ligue de football professionnel du Cameroun.

Pierre Semengue, président de la ligue professionnelle de football

africapresse.com)/n

À LA UNE
Retour en haut