Politique › Institutionnel

Limbé: Les Etats-Unis forment des militaires camerounais au déminage

Deux techniciens du «US army Explosive ordnance disposal» effectuent une mission de deux mois dans le Sud-Ouest, en vue de former les troupes à la lutte contre les engins explosifs improvisés

Deux techniciens de l’armée américaine séjournent actuellement à Limbé, dans la région anglophone du Sud-Ouest, en vue de la formation de militaires camerounais aux techniques du déminage.

Cette formation à la lutte contre les engins explosifs improvisés (IED), de deux mois, est conduite par des officiers de la 788e compagnie du US army «Explosive ordnance disposal» (EOD) basée à Fort Campbell dans le Kentucky. Si l’on suit l’organisation de l’armée américaine, cette compagnie fait partie du 52ème groupe EOD et du 20ème commandement spécialisé CBRNE (chimique, biologique, radiologique, nucléaire, explosifs).

Le 20e commandement CBRNE est basée dans l’«Aberdeen Proving Ground», un terrain d’essai de l’armée américaine situé dans le Maryland, aux Etats-Unis.

Le lieutenant 1ère classe Ben Weaver, de Burnsville dans le Minnesota; et le sergent Ryan Zimmerman, originaire de Georgetown, dans le Kentucky, sont les deux techniciens américains déployés en appui aux troupes camerounaises basées à Limbe.

Selon le capitaine Taylor Downs, commandant de la 788e compagnie EOD, les deux techniciens envoyés au Cameroun ont récemment conduit avec succès une formation similaire en Espagne. Il s’agit de missions régulières menées par l’armée américaine à travers le globe, souligne l’officier Dunn, un leader aguerri du US Army «Explosive ordnance disposal», établi à Fredericksburg, en Virginie.

Limbe, l’une des deux stations balnéaires du Cameroun, située en bordure de l’océan Atlantique, est la deuxième ville du pays à abriter une formation de déminage cette année, après celle dispensée en avril et mai 2015 par des militaires français à Garoua, dans la région du Nord. Ici, il était question de doter une soixantaine de spécialistes de techniques pour déminer et désamorcer les engins explosifs improvisés souvent utilisés par Boko Haram dans des localités de la région de l’Extrême-Nord voisine.

A Limbé, la formation des militaires camerounais au déminage va durer deux mois
army.mil)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé