Culture › Livres

L’informaticien Jacques Bonjawo reçoit le prix Turgot à Yaoundé

Il a été récompensé pour la publication de son ouvrage sur la révolution technologique en Afrique

Une récompense des efforts de l’Afrique
L’informaticien et homme d’affaires camerounais Jacques Bonjawo a officiellement reçu le prix Turgot, ce mercredi 29 juin 2011, des mains de l’ambassadeur de France au Cameroun. Une cérémonie qui s’est déroulée en présence de quelques membres du gouvernement et de plusieurs étudiants en informatique de l’Institut africain d’informatique de Yaoundé. «Je ne tiens pas à faire de discours, je voudrais juste remercier ceux sans lesquelles les projets que tout le monde me reconnait aujourd’hui, n’auraient jamais pu voir le jour. Je pense aux membres du gouvernement et à l’ensemble de mes collaborateurs qui n’ont cesse de me soutenir» a-t-il déclaré en guise d’impression. Prenant la parole à son tour Bruno Gain l’ambassadeur de France s’est dit particulièrement heureux de remettre ce prix en tant qu’ambassadeur au Cameroun. «Je suis d’autant plus fière de remettre ce prix au moins pour deux raisons. Tout d’abord la personne même qui le reçoit, jacques Bonjawo. Son uvre est finalement immense et lorsque je pense à l’ensemble des besoins qu’il satisfait ainsi, c’est absolument remarquable. D’un autre côté, c’est une chose de bien que ce prix soit remis dans un pays d’Afrique francophone où les questions fracture numérique persistent encore», a déclaré le diplomate. Mais le récipiendaire s’est montré modeste. «Je pense personnellement que je n’étais pas la personne directement visée par le prix. Je ne m’y attendais pas, c’est mon éditeur qui m’a annoncé la nouvelle. Plus tard lorsque j’y pense, je crois que c’est l’ensemble de l’évolution des TIC en Afrique qui a été récompensée et je n’ai été que le catalyseur», s’est-il prononcé.

Les TIC au c ur du développement en Afrique
C’est en avril dernier que lors du Forum Francophone des Affaires qui se tenait en France, les membres du jury du Prix ont décerné le Prix Turgot de la Francophonie à l’ouvrage «Révolution numérique dans les pays en développement» de Jacques Bonjawo. Un prix du ministère français de l’économie. A travers ce livre, l’auteur plonge le lecteur dans la mondialisation à travers des exemples concrets. Il explique le rôle moteur que peuvent jouer les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans les pays en développement. Son ouvrage dresse ainsi un panorama des nombreuses possibilités offertes par les TIC et de leurs contributions à l’essor des pays en développement, notamment en Afrique. Expansion économique, rationalisation de l’agriculture, aide aux processus de démocratisation ou encore amélioration des systèmes de santé et d’éducation.

Pour l’auteur, les bénéfices sont immenses. Son exemple vient de l’Inde. Ce pays ou l’auteur a de gros investissements, a selon lui su en tirer profit pour se développer. Le petit continent est passé du statut de pays en développement à celui de pays émergent. L’auteur invite aussi à réfléchir aux enjeux et aux perspectives d’une croissance durable, plus particulièrement en Afrique, avec l’appui des solutions technologiques qui peuvent paraître surprenantes dans le contexte africain, le e-Learning, la télémédecine. Peu d’africains ont accès à un ordinateur et parmi ceux qui ont des ordinateurs, peu ont facilement accès à l’internet. Pourtant les perspectives semblent lui donner raison. La croissance des TIC est l’une des plus fortes du monde. Ce qui fait dire à certains que son livre est avant-gardiste, car face à la fermeture des frontières, internet semble être un atout majeur.

Jacques Bonjawo recevant son prix des mains de Bruno Gain, ambassadeur de France au Cameroun
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé