› Société

L’ingénieur tunisien rescapé de la prise d’otage d’Isangele (Cameroun) de retour dans son pays

Yaoundé, le 20 mars. Les autorités camerounaises et tunisiennes reçoivent les otages libérés. ©Droits réservés

Mehrez El Aouadi est arrivé en Tunisie hier dimanche 25 mars 2018.

Mehez El Aouadi est rentré en Tunisie, son pays d’origine. Son vol en provenance du Cameroun a atterri dimanche, à l’aéroport international Tunis Carthage. L’ingénieur tunisien retourne dans son pays après une expérience traumatisante vécue au Cameroun, où il travaillait sur le chantier de construction de l’axe Kumba-Isangele, dans la région du Sud-Ouest. C’est dans le cadre de son travail sur ledit axe qu’il a été pris en otage par des bandes armées non identifiées, le 15 mars dernier.

Il a été kidnappé avec un autre ingénieur tunisien et deux techniciens camerounais. Ces otages ont été libérés le 20 mars, soit cinq jours plus tard, après l’intervention de l’armée camerounaise. Seulement, Khaled Tinssa, le second ingénieur tunisien y a laissé sa peau. Son corps a été rapatrié en Tunisie.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé