Personnalités › Diaspora

L’instigatrice de l’agression de deux Ivoiriennes placée en détention

© Droits réservés

La Camerounaise est accusée d’avoir ordonné à cinq de ses compatriotes de frapper les victimes pour les obliger à payer l’argent qu’elle leur réclamait.

La police marocaine a arrêté la Camerounaise, instigatrice de la bastonnade infligée à deux Ivoiriennes. Ses cinq complices sont toujours recherchés et les autorités marocaines sont mobilisées pour éviter des scènes de violence entre les deux communautés. C’est ce que révèle la ministre ivoirienne de la Femme, de la Protection de l’enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné.

Cette femme aurait recouru aux services de cinq Camerounais pour contraindre ces filles et leurs familles à lui reverser 1000 euros destinés à servir de caution pour un nouveau loyer, en compensation de son ancien bail annulé après une bagarre des deux Ivoiriennes. Seulement, les bourreaux ont déshabillé, les filles avant de leur infliger une correction qu’ils ont pris le soin de filmer. La vidéo, postée sur la toile, a suscité le courroux de la communauté ivoirienne, d’autant plus que certaines versions soutiennent que la commanditaire aurait assisté à toute la scène. Celle-ci s’en est défendue dans une version, affirmant «n’avoir jamais demandé qu’on les frappe».


«J’ai appelé pour m’entretenir au téléphone avec nos deux compatriotes. Elles sont encore sous le choc du traumatisme subi. Je les ai rassurées de la disponibilité du Ministère à les accompagner dans la défense de leurs droits et dignité», a indiqué la ministre, citée jeudi sur Afrique-sur7, avant d’appeler ses compatriotes à laisser la justice faire son boulot.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut