Sport › Football

Lions indomptable A’ : huit entraîneurs pour quoi faire ?

Le ministre camerounais en charge des Sports sort quatre entraîneurs du chômage et les rajoute à l’encadrement de l’équipe nationale qui prépare le sixième championnat d’Afrique des nations à domicile.

Ils ont été installés dans leurs fonctions hier au ministère des Sports et de l’éducation physique pour, dit-on, contribuer à l’encadrement des Lions indomptables A’. Il s’agit de Fils Gweha Ikouam nommé le 31 janvier superviseur technique général auprès de la sélection nationale A’. L’ancien entraîneur adjoint des Lions indomptables sera assisté par Martin Ndtoungou, Aboubakar Souleymanou et Hans Agbo.

  De façon globale leur rôle consiste à suivre la préparation de l’équipe du Cameroun et prospecter ses futurs adversaires. Pourtant l’effectif des A prime comporte des techniciens chevronnés. Dans lequel on retrouve  un certain Emmanuel Ndoumbe Bosso, qui a conduit l’équipe au CHAN 2012 et a réalisé la meilleure performance du Cameroun à cette compétition en atteignant les quarts de finale.

Yves Clément Arroga, l’entraineur principal a également dans son staff Clément Assimba, ancien gardien des Lions indomptables aujourd’hui en charge de la préparation des gardiens de but. Sans oublier Hervé Mamoun Mbome, qui a remporté la CAN 2017 avec l’équipe nationale séniore en qualité de préparateur physique.

Un encadrement technique complet et qualifié dont le ministre ne se privait pas d’éloges à leur installation en octobre dernier. Mais trois mois plus tard, il semble peu rassuré par le travail de ces derniers. Narcisse Mouelle va chercher quatre entraîneurs au chômage pour « superviser l’équipe ».

Le premier Gweha Ikouam Fils n’a plus entraîné une équipe d’envergure depuis 2008 où il fut adjoint de l’allemand Martin Otto Pfister à la CAN ghanéenne. Martin Ndtoungou Mpile dont les compétences sont reconnues, n’a cependant plus entrainé depuis 2016 après le CHAN foireux où le Cameroun s’est fait éliminer au premier tour avec lui comme sélectionneur.  Aboubakar Souleymanou qui s’est récemment engagé  avec Coton sport de Garoua pour remplacer  Ndoumbe Bosso n’a disputé qu’un match, honnis par les supporters qui n’appréciaient pas la qualité du jeu produit par l’équipe.  Hans Agbo, l’ancien Lion indomptable, pour sa part avait été viré de l’Unisport du Haut Nkam pour « incompétence ».

Le ministre en charge des Sports porte ainsi son choix sur ces derniers. Gonfle le staff technique à huit personnes  pour accompagner l’équipe à une complétion pour laquelle il a donné mission  d’atteindre la finale et de tout mettre en œuvre pour  la gagner. L’un des premiers impacts de cette pléthore d’entraîneurs, pourrait expliquer  le fait qu’en l’espace d’une semaine la liste des joueurs convoqués pour le quatrième stage  a plusieurs fois été revue et corrigée.

Le CHAN est prévu du 4 au 25 avril prochain. Le tirage au sort de cette compétition est annoncé pour le 17 février prochain.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé