Sport › Football

Lions indomptables: A quoi joue Jean Paul Akono?

Pour le compte du match amical face à la Tanzanie le 6 février prochain, si l’on constate le retour d’Assou-Ekotto, le sélectionneur du Cameroun a surtout ignoré plusieurs ténors

Malgré la victoire contre le Cap-Vert, à Yaoundé, et le nul réalisé face à l’Albanie, le sélectionneur du Cameroun continue à beaucoup tâtonner. Car, en regardant la composition des joueurs convoqués pour le match amical contre la Tanzanie, on constate par exemple que pour le poste de gardien de but, Guy Rolland Ndi Assembe ne fait pas partie des convoqués. Est-ce pour instaurer la concurrence que celui qui a remplacé Idriss Carlos Kameni dans les buts depuis sa disgrâce est absent de cette liste ? Charles Hubert Itandje, qui renoue avec la sélection a-t-il pris les galons dans sa modeste formation d’Atromitos, en Grèce ? L’on se souvient que lors de la Coupe des confédérations de 2003 en France, le gardien franco-camerounais avait ignoré les Lions indomptables à la veille de cette compétition, pour choisir une éphémère carrière internationale chez les Espoirs français. Profitant de l’assouplissement des règlements Fifa sur les binationaux, Itandje choisit finalement de changer de nationalité sportive. Remplaçant lors du triste match nul du Cameroun contre le Sénégal, en éliminatoire de la Can 2012, le 4 juin 2011 à Yaoundé, il avait hurlé, sur le coup de l’émotion, qu’il ne reviendra plus en sélection nationale. Sur le plan de ses performances, depuis qu’il est parti de Lens en 2007, il a été peu utilisé, notamment à Liverpool et Kavala, en Grèce. C’est ce gardien de but de 30 ans, peu performant en club qui a été choisi par le sélectionneur Akono pour concurrencer Ndy Assembé. Quant à Joslain Mayebi, qui joue dans une modeste équipe de division inférieure au Pays Galles, beaucoup de doutes planent sur ses performances. A ce poste, l’on est surpris de constater les absences de Richard Yen Nguiamba (Thaïlande) et surtout Joseph Ondoa Ebogo (Fc Barcelone) que Jean Paul Akono avait pourtant élu comme les «deux meilleurs joueurs» du stage de décembre dernier au centre de la Caf à Mbankomo.

Ensuite en défense, si la charnière centrale, constituée de Nicolas Nkoulou et Jean Armel Kana Biyik est rassurante, le choix de leurs remplaçants surprend les observateurs. Au vu de la régularité et des performances de Sébastien Bassong, (trois buts avec Norwich City), il est étonnant de ne pas voir son nom figurer dans une telle liste. Plusieurs autres absences vont sans doute faire jaser. Dany Nounkeu (Galatasaray), Aurelien Chédjou (Lille), Gaëtan Bong (Valenciennes) sont invisibles sur la liste du coach Akono. En revanche, Aminou Bouba, le colosse de Cotonsport de Garoua est convoqué pour la première fois avec les Lions indomptables. Mais dans un pays où l’inter-saison a déjà duré quatre mois, il est difficile de connaître le niveau de compétitivité des joueurs. Au milieu de terrain, deux nouveaux font leur entrée dans la grande tanière. Charles Eloundou de Cotonsport de Garoua et Hervé Tchami de Honved Fc en Hongrie ont été convoqués pour ce match face à la Tanzanie. Le premier est un prometteur international junior et quant au second (cadet d’Alphonse Tchami), il est auteur de prestations de bon niveau dans le championnat hongrois de première division avec son club. Dans ce secteur du jeu, l’on remarque aussi le retour de Landry Nguemo (Girondins de Bordeaux) qui n’avait plus été convoqué depuis la débâcle du match aller face au Cap-Vert, le 9 septembre dernier à Praia. Dans une équipe des Lions indomptables en manque de percussion offensive, l’on comprend difficilement les absences de Franck Songo’o et Patrick Mevoungou, pourtant très performants en club.

En attaque, Akono a oublié définitivement le très inefficace Achille Webo, ceci pour le plus grand bien des Lions. Par contre, le patron technique a pour la deuxième fois convoqué son homonyme Jean Paul Yontcha qui évolue au Sporting Clube Olhanense au Portugal. Déjà présent à Genève, lors du match amical face à l’Albanie, l’ancien de Coton sport s’était montré très peu à son avantage. Selon nos sources, les dossiers de (re) naturalisation de David Ngog et de Jean Christophe Bahebeck ne sont pas encore constitués. Du coup, ces deux Franco-camerounais, même s’ils ont déjà donné leur accord pour les Lions, ne pouvaient pas être convoqués pour ce match amical du 6 février à Dar-es-Salam.

Jean Paul Akono, entraîneur des Lions indomptables du Cameroun
Jean Jacques Ewong – Aras)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut