Sport › Football

Lions indomptables: Comment Volker Finke a été maintenu

Il aurait fallu trouver 300 millions de F pour le limogeage de l’Allemand. La Fecafoot qui vient de perdre un procès au TAS face à Javier Clemente n’a pas souhaité s’aventurer dans un autre litige

La réunion houleuse de jeudi dernier à la présidence de la République au sujet des Lions indomptables a finalement accouché d’une souris. Volker Finke, sous contrat jusqu’en mai 2015, mais qui était sur la sellette a été finalement maintenu à son poste d’entraîneur sélectionneur des Lions indomptables. Les différents réseaux d’influence ne se sont pas accordés sur le nom du technicien camerounais à nommer au chevet des Lions. Mieux, pour son limogeage, il aurait fallu trouver 300 millions de Fcfa d’indemnités. Les caisses de la Fédération étant vides, pour l’instant, la Fecafoot qui vient de perdre le procès au Tribunal arbitral de sport (Tas) face à l’ancien sélectionneur des Lions Javier Clemente n’a pas souhaité s’aventurer vers un autre litige. En effet, le Tas vient de décider que la Fecafoot doit indemniser le technicien espagnol à hauteur de 200 millions de FCFA. Et pris par le temps, compte tenu de l’échéance des matches éliminatoires de la Can 2015, prévue pour le 6 septembre face à la RDC et quatre jours plus tard contre la Côte d’ivoire, la présidence de la République a demandé aux autorités en charge du football camerounais (Fecafoot et Minsep), d’accordé un sursis à Volker Finke. Du coup vendredi soir, sur les antennes de la Crtv, la liste des joueurs camerounais qui étaient bloqués depuis, a été rendu publique.

Premier enseignement de cette liste, le rapport Motazé a innocenté Volker Finke. Ceci alors que plusieurs personnes auditionnées ont demandé son départ. Seuls les joueurs et certains membres de l’encadrement technique et administratif doivent payer, pour l’instant, le naufrage des Lions au mondial brésilien. Deuxième leçon à tirer de ce premier match post mondial, l’absence de Samuel Eto’o. Le capitaine des Lions, qui est encore à la recherche d’un club, perd là la rude bataille des primes entamées avant le mondial. Trois de ses acolytes, dont l’éviction avait été demandée par le président du comité de normalisation de la Fecafoot avant le Mondial brésilien sont également absents de la liste de Finke. Il s’agit de Jean II Makoun, Achille Webo et Benoit Assou-Ekotto. Parmi les mondialistes non retenus, on peut citer les trois gardiens : Charles Itandje, Samy Ndjock et Loïc Feudjou.

De source sûre, le choix de ces derniers a été fortement influencé par l’entraîneur des gardiens Jacques Songo’o, qui aurait eu des relents de clientélisme. Moins surprenant est l’absence de Song Bilong qui est suspendu pour trois matchs. C’est tout logiquement qu’Henri Bédimo, blessé en ce moment, est absent. En revanche, l’on comprend mal pourquoi le nom d’Allan Nyom ne figure pas sur cette liste. Tout comme ceux de Dany Nounkeu et Fabrice Olinga.

Volker Finke a par contre rappelé des joueurs recalés avant le Mondial comme Guy-Roland Ndy Assembe qui devrait être le gardien N°1, Georges Mandjeck qu’on n’avait plus vu depuis le match face au Cap-Vert, le 9 septembre 2012, et Léonard Kweukeu. Les trois internationaux vont fêter leur retour dans la tanière, tandis que certains, plus jeunes, célèbreront leur entrée dans l’équipe notamment Pierre Abogo, gardien du Tonnerre de Yaoundé, âgé de 16 ans, international camerounais toute catégorie désormais. Finke a véritablement donné le ton du rajeunissement de son équipe en injectant d’autres nouveaux jeunes tels que Joseph-Fabrice Ondoa, Clinton Njie, Jean-Marie Dongou. Les 25 joueurs convoqués par Volker Finke vont entamer un stage préparatoire (à partir du 1er septembre 2014) au centre de la Caf de Mbankomo, en banlieue de Yaoundé.
Emile Zola Ndé Tchoussi

Les 25 Lions indomptables convoqués
Gardiens: Guy-Rolland Ndy Assembe (Nancy, France), Pierre-Sylvain Abogo (Tonnerre de Yaoundé), Fabrice Ondoua (FC Barcelone, Espagne).

Défenseurs: Cédric Djeugoué (Coton Sport), Nicolas Nkoulou (Marseille, France), Joël Matip (Schalke 04, Allemagne), Gaëtan Bong (Olympiakos, Grèce), Frank Bagnack (FC Barcelone, Espagne), Jérôme Guihota (Valenciennes, France), Ambroise Oyongo Bitolo (New York Red Bulls, USA).

Milieux: Eyong Enoh (Antalyaspor, Turquie), Stéphane Mbia (FC Séville, Espagne), Landry Nguemo (sans club), Raoul Loé (Osasuna, Espagne), Edgar Salli (Monaco, France), Georges Mandjeck (Kayseri Erciyesspor, Turquie), Guy-Christian Zock (Cosmos Bafia), Marc Kibong à Mbamba (Konyaspor, Turquie).

Attaquants: Eric-Maxim Choupo Moting (Schalke 04, Allemagne), Benjamin Moukandjo (Reims, France), Vincent Aboubakar (Lorient, France), Jean-Marie Dongou (FC Barcelone, Espagne), Léonard Kweuke (Caykur Rizespor, Turquie), Clinton Njie (Lyon, France), Franck Etoundi (FC Zurich, Suisse).

Réservistes : Franck Kom (ES Sahel, Tunisie), Mougang Mbassogog (Lion Blessé de Foutouni), Bana Moussa (Coton Sport), Tabekou Ouambe (Apéjes de Mfou), Brice Ekongolo Nlate (Marseille, France).

Volker Finke a été maintenu à la tête de la sélection nationale de football du Cameroun
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé