Sport › Football

Lions Indomptables du Cameroun: Paul Marie Le Guen signe son contrat ce Lundi

Il s’engage pour 6 mois, avec pour mission de qualifier le Cameroun au mondial 2010.

Si l’on en croit le quotidien Mutations, Paul Le Guen devrait toucher pendant les cinq premiers mois de la clause de son contrat 200 millions FCFA (soit 40 millions F cfa par mois). Accompagné de son adjoint Yves Colleu ainsi que d’un Kinésithérapeute (mentionné dans le contrat à signer), il va débuter par un match amical face à l’Autriche le 12 août à Vienne et entrer en campagne pour les qualifications combinées Can/Coupe du monde 2010 les 5 et 9 septembre 2009, à l’occasion d’une double confrontation face au Gabon. Au vue des performances actuelles des Lions Indomptables (dernier de leur poule avec un point), le Breton a fort à faire pour les qualifier comme l’espèrent les camerounais.

Lors de l’annonce officielle du recrutement par le Cameroun du technicien français, le Ministre des sports et de l’éducation physique, Michel Zoah avait clairement précisé la tâche qui attend Paul Marie Le Guen, « Sa principale mission est de qualifier le Cameroun pour la coupe du monde 2010 qui va se jouer en Afrique du Sud ». Conscient de cette lourde tâche, l’entraîneur français a donné son accord de principe dans un fax transmis aux autorités camerounaises le 14 juillet 2009.

Paul Marie Le Guen qui va débuter avec la sélection camerounaise une nouvelle page de sa vie d’entraîneur n’aura pas droit à l’erreur. Le challenge est d’ailleurs énorme et périlleux pour lui, dans un environnement fait d’intrigues, de trafics d’influence, de manipulation et de corruption. Manager une sélection comme celle du Cameroun n’est pas une sinécure. Dans un pays où l’on compte près de 20 millions d’entraîneurs, la tâche n’est pas toujours facile. Ce ne sont pas Pierre Lechantre, Yves Depireux, Arthur Jorge, Arie Haan, et Otto pfister qui le démentirait. Seulement, chaque entraîneur ayant son charisme, sa personnalité, ses compétences et sa trajectoire, il ne serait pas opportun de condamner le technicien breton sans avoir apprécié ses compétences, car comme le dit la sagesse populaire « c’est au pied du mur qu’on juge le maçon ».

Né en 1964 à Pencran, Paul Marie Le Guen a connu une riche carrière de footballeur et d’entraîneur. Il a entrainé des équipes telles que Rennes, l’Olympique Lyonnais, les Glasgow Rangers, et tout récemment, le Paris Saint-Germain. C’est d’ailleurs sur la base de cette expérience internationale, mais surtout sur sa forte personnalité que les autorités camerounaises se sont appuyées pour le retenir dans une short list qui regroupait des entraîneurs de réputation internationale comme : Arthur Jorge, Thomas Moller, Luis Fernandez, Jean Tigana, Rolland Courbis, Jürgen Klinsmann, Lothar Matthäus.
Paul Marie Le Guen a donc été le favori des responsables du football camerounais. Jeune, compétent quoiqu’introverti, il a montré sa capacité à gérer des stars à Lyon et au Paris Saint Germain. Trois fois champion de France avec l’Olympique Lyonnais, Paul Le Guen est tout de même un néophyte sur le plan international.

Paul Le Guen

lefigaro.fr)/n

À LA UNE
Retour en haut