Sport › Football

Lions indomptables : Eto’o et Song sont en Europe, à la conquête des binationaux

accolade entre Samuel Eto'o et Rigobert Song. Aout 2021 à Edéa

Le président de la Fecafoot et le nouveau manager sélectionneur des Lions ont entamé par l’Allemagne une opération de séduction des binationaux.

Pas de répit pour Rigobert Song. Fraîchement nommé manager sélectionneur de l’équipe nationale de football du Cameroun, il a voyagé, le lendemain pour l’Europe, en compagnie du président de la Fecafoot. Dans l’optique de la double confrontation des barrages de la Coupe du monde cruciale contre l’Algérie, programmée ces 25 et 29 mars, les nouveaux patrons administratif et technique des Lions indomptables veulent renforcer l’effectif de la sélection nationale de football du Cameroun.

Dans leur viseur : attirer plusieurs jeunes pépites d’origine camerounaise évoluant dans les plus grands championnats européens, mais également réconcilier l’expérimenté défenseur de Liverpool Joël Matip avec la tanière quasiment sept ans après avoir claqué la porte. Une tâche qui s’annonce immense.

La première escale de Song et Eto’o va les conduire en Allemagne, où ils vont rencontrer le père de Joël Matip. Une démarche qui interpelle. N’est-il pas plus judicieux d’aller discuter directement avec le défenseur de Liverpool ?

Eto’o et Song, accord parfait pour gérer les Lions

Avec l’éclosion d’Anthony Elanga (19ans) de Manchester United et Youssoufa Moukoko (17 ans) au Borussia Dortmund, il était grand temps que Samuel Eto’o et Rigobert Song s’emparent de ces épineux dossiers. L’opération de séduction de ces joueurs, programmés respectivement pour jouer pour la Suède et l’Allemagne, ne s’annonce pas facile.

Le président de la Fédération camerounaise de football et le coach des Lions ont côtoyé Joseph Elanga, le père d’Anthony Elanga en sélection lors de la Coupe du monde « France 1998». Mais, la mère du jeune attaquant de Manchester United a plus d’emprise sur l’enfant que le père. Or, cette dernière qui est pourtant camerounaise ne voit le destin de son fils que se dessiner équipe fanion de Suède.

La difficile équation entre le choix du cœur et celui de la raison est compliquée à résoudre pour certains. Les patrons du football camerounais vont utiliser leurs talents de négociateur pour expliquer à ces joueurs en question pourquoi ils doivent être motivés principalement par le choix du cœur et notamment celui de joueur pour la sélection nationale du pays de leurs parents.

Ceci, en présentant le challenge sportif qui leur permet de participer à des compétitions internationales de grande envergure telles que la Coupe du monde, les Jeux olympiques et la Coupe d’Afrique des nations. Samuel Eto’o et Rigobert qui ont participé à ces compétitions, remportant notamment deux Can et une médaillé d’or olympique (pour Eto’o), sont très bien placés pour expliquer à leurs jeunes compatriotes que ces challenges constituent dans leur carrière une plus-value appréciable. 

Et en tant que président de la Fédération camerounaise de football et manager sélectionneur des Lions, ils peuvent les conforter dans leur choix par l’excellente organisation et les conditions optimales mises en place désormais pour qu’ils évoluent dans les meilleures conditions.

Après le feuilleton Kylian Mbappé qui est mort, quelques temps après sa naissance, les timides négociations avec Aurélien Tchouameni, ou encore les multiples tractations pour récupérer l’attaquant Suisse d’origine camerounaise Breel-Donald Embolo qui n’avaient rien donné, voilà une opportunité qui est donnée à Samuel Eto’o et Rigobert Song.

Le président de la Fécafoot et le sélectionneur, dans l’optique des échéances des Lions  à venir (barrages Coupe du monde) et à moyen termes (Can 2023 et Mondial 2026), doivent frapper un grand coup.

Le challenge paraît énorme, notamment avec la sélection Suédoise, en guise de  concurrence, mais leurs vécus d’anciens grands champion, peuvent faire basculer les choses en faveur des Lions  indomptables, qui ont besoin d’un ailier percutant (Anthony Elanga), et d’un attaquant qui sait marquer des buts (Hugo Ekitike, Reims, 19 ans).

En défense, la bande à William Saliba, 22 ans  (Marseille), Armel Bella-Kotchap, 21 ans, (Bochum), Evan Ndicka, 22 ans (Eintracht de Francfort), peut également apporter un vent de fraîcheur chez les Lions indomptables. Samuel Eto’o et Rigobert à vous de jouer !

 

 


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé