Sport â€ș Football

Lions indomptables: le contrat de Hugo Broos résilié

(c) droits réservés

Le technicien belge ne sera pas reconduit dans ses fonctions de sélectionneur du Cameroun. Le Comité de normalisation a décidé de se séparer du vainqueur de la CAN 2017.

Hugo Broos n’est plus le sĂ©lectionneur des Lions indomptables du Cameroun. Son contrat a Ă©tĂ© rĂ©siliĂ© lundi suite Ă  une rĂ©solution du ComitĂ© de normalisation, qui gĂšre actuellement les affaires courantes de la FĂ©dĂ©ration camerounaise de football (FĂ©cafoot).

AprĂšs avoir tenu une session lundi Ă  YaoundĂ©, les cinq membres du ComitĂ© de normalisation ont dĂ©cidĂ© Ă  l’unanimitĂ© de «  mettre fin au contrat de travail de monsieur Hugo Broos Ă  compter de l’expiration de la pĂ©riode de prĂ©avis contractuel de 30 jours », peut-on lire sur la note de rĂ©siliation du contrat.

Le technicien belge quitte la sélection camerounaise à deux mois de la fin de son contrat (février 2018).

Recruté en février 2016 en remplacement des Volker Finke sur le banc de touche des Lions indomptables pour une durée de deux ans, le Belge avait plusieurs obligations parmi lesquelles qualifier le Cameroun pour la CAN 2017.

PremiĂšre mission pleinement accomplie, puisque en plus de la qualification l’équipe au tournoi organisĂ© par le Gabon, Broos va remporter le titre final contre toute attente.

Pour sa premiùre participation à la Coupe d’Afrique des nations, l’ancien entraineur du RSC Anderlecht (Belgique) repart avec le titre.  Une victoire qui permet au Cameroun revenir sur le toit de l’Afrique aprùs 15 de diserte.

AprĂšs ce succĂšs, Hugo Broos va faire l’objet de plusieurs convoitises, annoncĂ© et au Ghana. Le champion d’Afrique est tentĂ©, mais ne cĂšde pas. Il doit poursuivre l’aventure avec le Cameroun qui lui a permis de se faire un nom.

Finir la derniĂšre annĂ©e de son contrat avec l’idĂ©e d’obtenir une prolongation en vue de la CAN 2019. Mais pour espĂ©rer une quelconque prolongation, Hugo Broos doit remplir les autres obligations de son actuel contrat.

Il doit « qualifier le Cameroun pour la Coupe du monde 2018 », rappelle le ComitĂ© de normalisation. C’est Ă  ce niveau que la situation se complique. EngagĂ© au dernier tour des qualifications, le Cameroun va terminer troisiĂšme sur quatre trĂšs loin derriĂšre le NigĂ©ria qui arrache l’unique place disponible de la poule.


La non-qualification Ă  la Coupe du monde 2018 est donc l’une des raisons Ă©voquĂ©es par les Normalisateurs pour renoncer Ă  un renouvellement de contrat.

Boudé par certains joueurs
Il est Ă©galement reprochĂ© Ă  Hugo Broos de n’avoir pas pu « ramener le Cameroun Ă  un rang honorable dans le classement Fifa et au premier rang africain lors de l’exercice de son contrat ». Il devait entres autres assurer «  la gestion Ă©quitable et saine  des effectifs  de la sĂ©lection nationale ».

Sur ce point, le Belge est passĂ© Ă  cĂŽtĂ© de la plaque.  Sa mauvaise gestion de l’équipe a poussĂ© plusieurs joueurs importants de la sĂ©lection vers la sortie. Choupo-Moting, Carl Ekambi et les autres ont manifestĂ© leur refus de rejoindre la sĂ©lection nationale, exigeant mĂȘme en coulisse le dĂ©part du sĂ©lectionneur.

Pour le ComitĂ© de normalisation, « c’est le signe que l’entraineur-sĂ©lectionneur n’a pas respectĂ© son engagement de prĂ©server et d’amĂ©liorer la reconstruction  de l’équipe nationale».

En rĂ©siliant le contrat d’Hugo Broos, la Normalisation dit avoir agi dans « l’impĂ©rieuse nĂ©cessitĂ© d’une prĂ©paration efficace et sĂ©rieuse de l’équipe nationale Ă  la CAN 2019 ».

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut