Sport › Football

Lions indomptables : James Léa Siliki, une étoile à conquérir

Révélé cette saison à Rennes avec déjà 30 apparitions dont 19 titularisations pour trois buts, le milieu de terrain Franco-Camerounais de 21 ans ne ferme pas la porte à la sélection nationale de football du Cameroun.

L’heure du choix n’a pas encore sonné pour James Léa Siliki. L’ancien international junior français  révélé avec Rennes cette saison ne s’est pas encore prononcé sur son éventuelle future carrière internationale. D’origine camerounaise, le milieu relayeur de 21 ans temporise mais il ne ferme pas la porte aux Lions Indomptables. « On verra, chaque chose en son temps, il n’y a eu aucune discussion, aucun contact« , a éludé le joueur de Rennes au micro d’une chaîne de télévision française, la semaine dernière.

Alors qu’il est sous contrat jusqu’en 2021, les bonnes prestations de James Léa-Siliki ne laissent pas insensibles. De nouveau buteur dimanche dernier contre Toulouse (2-1) pour sa troisième réalisation de la saison en championnat, le Rennais intéresserait beaucoup les dirigeants de l’AS Monaco selon les informations de la presse française. Le jeune milieu de terrain de 21 ans, a déjà joué 30 matchs cette saison pour les Rouge et Noir dont 19 titularisations.

Élément incontournable du milieu de terrain de Rennes, James Léa Siliki entre enfin dans la lumière avec une technique reconnue par tous ceux qui l’ont connu. Mais pour arriver au haut niveau, le neveu de l’ex-gloire des Lions Charles Léa Eyoum a dû batailler, et encaisser certains échecs. Pour son oncle, l’actuel président de la Ligue de football du Littoral, le Cameroun doit tout me mettre en œuvre le convaincre de choisir la tunique vert-rouge-jaune, à la griffe du Lion.

James Léa Siliki a signé son premier contrat pro le 5 juin 2016 et, à force de prolonger, est lié aux Rouge et Noir jusqu’en 2021. Dans le désordre il aime le basket, le hand, les fringues, le tennis, les bonbons, il est copain avec Joris Gnagnon, Adama Diakhaby et Nicolas Janvier, trois autres footballeurs de talent.

« Il faut toujours croire en ses rêves », dit la maxime. James Léa Siliki peut en témoigner. Lui qui «aime vraiment le foot» comme le glissent la plupart des personnes à qui nous avons proposé d’évoquer le milieu de terrain du Stade Rennais. Laissé libre par la formation du PSG, puis par celle de l’En Avant Guingamp, ce pur gaucher, au talent prometteur n’a jamais baissé les bras. Et c’est Rennes qui en profite aujourd’hui. Demain, ça pourrait être le tour des Lions indomptables d’en tirer profit. A condition, pour les autorités en charge du football camerounais, de se montrer persuasif.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé