Sport › Football

Lions indomptables: Javier Clemente remercié

Incapable de qualifier le Cameroun pour la 28ème Can, le technicien espagnol a été limogé mardi 25 octobre de son poste de sélectionneur

C’est par un communiqué rendu public sur les ondes de la CRTV que la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), a annoncé le limogeage de l’entraineur-sélectionneur des Lions indomptables, l’Espagnol Javier Clemente, pour motif «d’insuffisance de résultats». La mesure a été signifiée au technicien le même jour, précise-t-on à la Fecafoot. Javier Clemente paie ainsi l’élimination du Cameroun à la Coupe d’Afrique des nations (Can) qui aura lieu l’année prochaine au Gabon et en Guinée équatoriale. En quatorze mois passés à la tête de la sélection nationale du Cameroun, le bilan du technicien basque est assez mitigé. En huit matches des Lions sous l’ère Clemente, le Cameroun a marqué neuf buts et en a encaissé six. En six matches officiels, le Cameroun affiche un maigre total de 11 points sur 18 possibles, d’où sa deuxième place dans son groupe E des éliminatoires de la Can 2012. Insuffisant pour arracher une place de meilleure deuxième. Quand Javier Clemente fut intronisé comme patron technique des Lions indomptables en août 2010 après le désastreux Mondial sud-africain, il avait pour principale mission de construire une équipe conquérante capable, à court terme, de qualifier le Cameroun pour la Can Gabon- Guinée Equatorial 2012. Cet objectif n’a pas été atteint.

Junior Binyam, le responsable du département de la communication de la Fecafoot, joint au téléphone, ajoute que le technicien espagnol a peu respecté son cahier de charge : Son contrat stipulait que tous les deux mois, il viendra au Cameroun pour quinze jours pour superviser les amateurs. Il passera le reste de son temps en Europe où évoluent les expatriés camerounais afin de les observer. Or, très peu de joueurs ont été détectés. Et l’on se souvient qu’au lendemain du match face à la Rdc à Garoua lors de la séance de débriefing, le technicien espagnol avait brillé par son absence. Pour tout cela, il ne pourra donc pas exiger des indemnités de licenciement. Le soutien de Samuel Eto’o à son sélectionneur n’aura donc pas suffi. Il y a quelques jours, s’exprimant sur les ondes de Magic FM, une radio émettant depuis Yaoundé, le Pichichi avait clairement souhaité le maintien du technicien espagnol à la tête des quadruples champions d’Afrique. Mais la Fecafoot et le ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep), ont décidé de mettre un terme à son bail. Ceci alors que les responsabilités de l’échec du Cameroun lors des éliminatoires de la Can 2012 est à partager. Les autorités en charge du football camerounais n’ont pas su résoudre à temps les problèmes qui ont miné la tanière, avant et pendant le Mondial Sud africain. Pis, ils sont allés chercher un coach malade (il souffre d’un vilain mal qui l’empêche de se tenir debout pendant longtemps), ayant une méconnaissance totale du football africain et surtout camerounais. Sur le strict le plan sportif, ses schémas ultra défensifs, (Benoit Assou Ekotto/ Gaétan Bong et Henri Bédimo sur le même couloir) n’ont pas aidé les Lions à avoir un jeu conquérant.

Après avoir appris les rumeurs sur son remplacement, Javier Clemente avait indiqué qu’il ne s’opposerait pas à la décision des autorités camerounaises, avant d’ajouter qu’il souhaitait poursuivre l’aventure jusqu’à la fin de son contrat en août 2012. Dans le communiqué rendu public hier, la Fecafoot a également annoncé que le prochain encadrement technique sera connu «incessamment».

Javier Clemente n’est plus entraîneur des lions indomptables du Cameroun
http://www.lechabba.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé