Sport › Football

Lions indomptables: Match serré entre Domenech, Erikson, Finke et Lechantre

Les auditions des postulants pour le poste de sélectionneur du Cameroun se poursuivent à Paris, pendant qu’Akono prépare sereinement les matches du 2, 9 et 16 juin prochain

Quoi qu’il arrive, le successeur de Jean Paul Akono sera un étranger. De la centaine des candidatures qui ont postulé pour remplacer Jean Paul Akono, la commission conduite par le Directeur technique national Jean Manga Onguéné a retenu trois noms, tous naturellement des étrangers : le français Raymond Domenech, le suédois Svan-Göran Erikson et l’allemand Volker Finke. Selon nos sources, à la demande du Minsep, le technicien français Pierre Lechantre a été introduit dans cette short-list. Et du coup, la bataille pour le contrôle de l’équipe fanion de football du Cameroun a depuis quitté le terrain sportif, pour devenir une affaire diplomatique, voir politique. Dans les couloirs de la Présidence de la République, de la Primature, du Minsep ou de la Fecafoot, le match est serré. Bien introduit dans le sérail politique chez lui en France, Raymond Domenech est bien parti pour être le futur patron des Lions indomptables. On croyait même apercevoir le bout du tunnel dans le processus de recrutement du nouveau sélectionneur des Lions. Que non! Les choses semblent se compliquer en raison de la nouvelle posture de Raymond Domenech, le favori des autorités camerounaises. Selon nos sources, le technicien français, se serait rétracté. « Son agent mon appelé pour m’informer qu’en raison des problèmes de famille (Il a un fils malade, Ndlr), Domenech n’était plus disposé à venir entraîné l’équipe du Cameroun. Je dis bien que je tiens cela de son agent », affirme Iya Mohammed, le président de la Fécafoot. Actuellement au chevet de son fils malade, l’obligation de résidence au Cameroun poserait un problème de conscience à l’ancien sélectionneur des Bleus.

Le processus de recrutement d’un nouveau sélectionneur se poursuit donc en France. La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) ayant dépêché une mission à Paris (France), le week-end dernier à l’effet de rencontrer et auditionner les trois derniers candidats encore en lice, pour le poste d’entraîneur-sélectionneur des Lions indomptables. La délégation camerounaise, conduite par Tombi A Roko Sidiki, secrétaire général de la Fecafoot est composée entre autres de Jean Manga Onguéné, directeur technique national, de son adjoint Etienne Sockeng, et des représentants du ministère des Finances, du Minsep (Oumarou Tado), et du Premier ministère (Harouna Hassan). Aux dernières nouvelles, Alim Aboubakar Konaté, le responsable marketing et commercial de la Fecafoot est parti en renfort dans cette délégation.

Les lobbies
Le technicien suédois, Svan-Göran Erikson (65 ans), candidat à la succession de Jean Paul Akono, aurait été auditionné par la délégation camerounaise hier jeudi, par téléphone, selon nos informations. L’ex-sélectionneur de l’Angleterre, de la Côte d’ivoire et du Mexique ne pouvant pas se rendre à Paris, car actuellement sous contrat. Il ne devrait rencontrer la partie camerounaise que s’il est retenu comme nouvel entraîneur de l’équipe nationale fanion du Cameroun. Il devra alors démissionner de son poste de directeur sportif à Dubaï.

Malgré la visite en milieu de semaine dernière au Cameroun de Horst Widmann, le patron de la firme Puma, il n’a pas réussi à faire basculer la balance du côté de son protégé Volker Finke. Ceci également malgré le soutien de la Fécafoot. Reste la carte Pierre Lechantre. Mais, aux yeux des autorités en charge du football camerounais, le champion d’Afrique avec le Cameroun en 2000 ne parviens pas, pour l’instant, a crée l’unanimité au tour de son nom. Tout pourrait se jouer au tour des prétentions salariales.
Par ailleurs, Jean Paul Akono annoncé sur le départ, n’est pas resté les bras croisés, activant ses soutiens en haut lieu afin de garder son poste de sélectionneur national. Magnuson affirme qu’il continue à préparer sereinement les prochaines sorties des Lions (le 2 juin contre l’Ukraine en amical, le 9 juin contre le Togo et le 16 juin contre la RD Congo). Le coach médaillé d’or aux JO de 2000 a déjà transmit à la Fecafoot la liste des joueurs convoqués pour ces prochaines échéances. Entre temps, la guerre des lobbies pour le contrôle du staff technique des Lions indomptables du Cameroun continue de jouer les prolongations.

Le staff technique conduit par Jean-Paul Akono est toujours en poste
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut