Sport › Football

Lions indomptables, Samuel Eto’o attendu en libérateur

Lors d’une conférence de presse hier, le sélectionneur du Cameroun dit fonder beaucoup d’espoirs sur le retour de son capitaine, toujours convalescent

Hier au Complexe technique de l’excellence de la Caf à Mbankomo, où les Lions sont entrés en cage pour préparer le match contre la RDC, Volker Finke, a dans son propos liminaire fait le débriefing du match perdu face au Togo : « Nous avons bien commencé le match, en nous offrant des occasions de buts, qui ont été manqué par nos joueurs. Nous avons joué mieux qu’au match aller ici à Yaoundé, où le Togo avait bien joué et le Cameroun avait remporté la partie. En football, rien n’est mathématique. On n’est jamais trop sûr. C’était un jour sans, pour nous ». Puis le technicien allemand, a essayé de tirer les leçons, par rapport au deuxième but encaissé face aux Eperviers : « Lorsqu’un joueur adverse dribble quatre de nos défenseurs, ce n’est pas une erreur tactique. Les joueurs doivent se parler entre eux. La communication est très importante entre les joueurs, et c’est ce qui a manqué pour que ce deuxième but arrive. Les joueurs n’ont pas compris la règle simple de la couverture, lorsqu’il y a une situation de un contre un. Ils n’ont pas assuré la couverture. Ce n’est plus ce qu’on doit enseigner aux joueurs de plus de 22 ans. Mon rôle est de placer une équipe dans une bonne organisation du jeu pour chercher à gagner le match. Les joueurs doivent savoir que ce n’est pas toujours le porteur du ballon qui est dangereux ».

Par ailleurs, le nouveau sélectionneur du Cameroun a expliqué pourquoi son choix est porté sur Dany Nounkeu pour occuper le poste de latéral droit : « Je crois qu’à Kiev, comme à Lomé, Dany Nounkeu a été parmi les meilleurs. Dès lors qu’il joue bien à ce poste, il n’y a pas de raison de le changer ». Sur la non titularisation d Assou Ekotto, Volke Finke s’est justifié : « C’est un joueur qui a été blessé et a passé un bon moment d’inactivité à Tottenham. Maintenant qu’il s’est rétabli, il n’est pas apte à jouer sur la pelouse artificielle, où nous allons jouer dimanche prochain ». Vers la fin de son intervention, Volke Finke a dit attendre les bonnes nouvelles venant de son capitaine : « Nous sommes en contact avec Samuel Eto’o. Il se trouve à Barcelone où il est sous soins intensifs. Nous espérons qu’il peut se remettre de sa blessure et nous retrouver demain ou après-demain. Ça dépend de l’avis de ses médecins aussi. C’est notre souhait à nous tous ».

Avant l’entrée en scène du sélectionneur du Cameroun, trois joueurs, Song Bilong, Nicolas Nkoulou et Enoh Eyong, se sont prêtés aux jeux des questions réponses des journalistes. Unanimement ils ont prônes « l’union sacrée » autour des Lions indomptables, avant cette échéance capitale. Nicolas Nkoulou d’entrée de jeu a voulu tourner la page du match de Lomé : « Ce n’est jamais facile de parler d’une défaite. Ça va être difficile là-bas à Kinshasa mais je pense qu’on a encore nos cartes en main. Je vais parler d’efficacité. On n’a pas été efficace contre le Togo. Mais on va rectifier le tir au Congo. Vous savez les matchs se suivent et ne se ressembles pas ». Quant à Song Bilong, il a renchéri en ces termes: « Honnêtement, je crois que ça fait un bon bout que les problèmes qu’on a eus en équipe nationale sont loin derrière nous. Je pense que l’objectif aujourd’hui est d’aller à la Coupe du monde. Je pense que par le passé on avait les problèmes parce que les générations se suivaient et ce n’était pas évident de cohabiter ensemble. Aujourd’hui beaucoup d’entre nous se connaissent parce qu’on a joué dans les catégories jeunes ensemble. On voit les choses de la même façon ».

Volker Finke, nouveau sélectionneur du Cameroun espère le retour d’Eto’o Fils dans la tanière des lions

http://africapress.over-blog.com/)/n

À LA UNE
Retour en haut