Culture › Livres

Littérature: Hommage rendu à Barack Obama par une écrivaine camerounaise

Un choix de Marceline Bene, dans son recueil de poésie «Odes et Chansons Africaines», paru aux éditions Clé au Cameroun

Extérioriser ses émotions face aux combats de tous les jours
Par le jeu harmonieux des variations lexicales et des innovations syntaxiques, Marceline Bene livre à son lecteur, une uvre dont la souplesse des coupes et la richesse des sonorités entrainent vers l’avènement d’un nouvel ordre humain, fruit de la sublimation des visions antérieures essentiellement manichéennes, dichotomiques, voire conflictuelles et antagonistes. Le livre s’ouvre sur l’épigraphe qui est une citation de Léopold Sedar Senghor (poésie de l’action paru en 1980 à Paris). Elle dédicace cette uvre littéraire à ses parents (Hermann Zanga Nnomo et Isabelle Ntsama Mbazoa). Dans ce recueil de 12, la signature du Pr Jean-Emmanuel Pondi est marquée en préface. Ce qu’il convient de retenir de ces odes, c’est par delà l’intention poétique et l’hommage rendu à un homme, Barack Obama, pour sa grande et prestigieuse stature, l’élan créateur d’une femme profondément soucieuse d’extérioriser ses émotions face au long et dur combat de l’humanité pour exorciser les démons de l’histoire et conquérir en fin de compte l’absolu. La parole poétique devient alors ce véhicule magique, ce vecteur mystique de l’écriture qui sous entend une profonde et douloureuse conscience du référent historique, avec ses profondes blessures, ses grandes tragédies mais aussi avec ses éclatantes victoires.

Un auteur dans la peau de son uvre
Marcelline Sibylle Ngono Bene, de son vrai nom Marcelline Nnomo Zanga, est docteur d’état ès lettres, littérature et en civilisations africaines, maître de conférence à l’université de Yaoundé 1 et inspecteur général des affaires académiques au ministère de l’enseignement supérieur. Ses enseignements et ses travaux de recherches portent spécialement sur la littérature féminin du continent et de la diaspora afro-antillaise. Elle contribue à la recherche des stratégies pour la promotion et la valorisation de la femme dans la société africaine contemporaine. Elle a crée le podium de l’excellence féminine qui accorde des primes aux meilleures étudiantes des institutions universitaires publiques et privées du Cameroun ainsi que des distinctions honorifiques spécifiques aux femmes enseignantes qui par leurs diverses activités se font remarquer au double plan: Académique et administratif. Parlant de cette production littéraire, Jean-Emmanuel Pondi, dans la préface qu’il a signé, écrit: A mon humble avis, ce qu’il convient de retenir de ce magnifique recueil, c’est par delà l’intention poétique et l’hommage rendu à un homme pour sa grande et prestigieuse stature, l’élan créateur d’une femme profondément soucieuse d’extérioriser ses émotions face au long et dur combat de l’humanité, pour exorciser les démons de l’histoire et conquérir en fin de compte l’absolu.

Ce qu’il convient de retenir de ces odes, c’est par delà l’intention poétique et l’hommage rendu à Barack Obama pour sa grande et prestigieuse stature, l’élan créateur d’une femme profondément soucieuse d’extérioriser ses émotions
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top