› International

Livre : Polémique sur le soutien de Nelson Mandela à Sassou Nguesso

L’information parue sur internet a révélé le démenti de la signature de la préface d’un livre de Sassou Nguesso par Mandela.

Une préface condamnée
Le livre Parler vrai pour l’Afrique du président congolais Denis Sassou Nguesso, paru en juin 2009, est aujourd’hui au centre d’un gros scandale. Sur la première de couverture, on peut y voir Préface de Nelson Mandela. Dans un récent communiqué, la Fondation Mandela affirme que l’indication est étonnée. Nelson Mandela n’a ni lu le livre, ni écrit une préface pour cela. Nous condamnons cet abus effronté de l’usage du nom de M. Mandela a déclaré Verne Harris, le responsable intérimaire de la Fondation.

Une usurpation en bonne et due forme
Dans la préface attribuée à Mandela, on peut lire Concernant le président Denis Sassou Nguesso, je reconnais en Denis Sassou Nguesso, un homme qui n’est pas seulement un de nos grands dirigeants africains, mais aussi un de ceux qui ont donné leur appui inconditionnel à la demande de nos combattants pour la liberté, et qui ont travaillé sans relâche pour libérer les peuples opprimés de leurs chaînes et aider à restaurer leur dignité et d’espoir . « C’est scandaleux le nom de Mandela est souvent détourné à des fins politiques et commerciaux, mais cette fois-ci, en affirmant qu’il apporte son soutien à quelqu’un comme Denis Sassou Nguesso, un dictateur dont les élections sont régulièrement truquées et boycottées par l’opposition est encore beaucoup plus préjudiciable » continue le responsable de la Fondation. « C’est l’un des exemples les plus grossiers ayant un impact négatif direct sur l’héritage de Mandela en Afrique », a t-il encore déclaré.

Un coup de publicité gagné
Chose étonnante, la presse française qui aime bien titrer sur les scandales en Afrique est restée muette sur le sujet. Selon certaines sources reprises par internet, l’éditeur du livre aurait dégagé sa responsabilité. Toujours selon ces sources le porte-parole de Michel Lafon, l’éditeur français du livre, aurait déclaré: « La préface nous a été fournie par l’auteur du livre, qui est un le chef de l’état congolais lui-même, M. Denis Sassou Nguesso ». Cependant, il n’aurait pas accepté de répondre à la question de savoir, si le livre pouvait être retiré de la vente, du fait qu’il contient un faux témoignage politique qui n’est pas de Nelson Mandela. De nombreuses questions subsistent. Comment la préface n’a été contestée que récemment, alors que le livre est paru depuis juin 2009 ? Selon certaines réflexions, le président Sassou Nguesso aurait utilisé des propos de circonstance du leader sud africain, qui évoquait sa personne du temps ou il n’était plus aux affaires.
Le pouvoir de Brazzaville n’a pas produit une réaction officielle sur la question. Quoiqu’il en soit, le scandale aura réussi à servir de tremplin de publicité gratuite pour un livre qui n’était que très peu connu jusqu’ici.

Livre incriminé
fnac.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut