› Eco et Business

L’OAPI reçoit 2 milliards de F pour la création d’indications géographiques

Les fonds octroyés par l’AFD permettront de protéger et de promouvoir la commercialisation des produits traditionnels africains

L’agence française de développement (AFD) a doté l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) de 2 milliards de FCFA pour l’implémentation de la deuxième phase du Programme d’appui à la mise en place d’indications géographiques (Pampig II). Une convention signée le 08 avril 2016 à Yaoundé, à cet effet, a permis de sceller l’accord entre les deux institutions représentées par Jean-Pierre Marcelli et Paulin Edou Edou; Respectivement directeur du Département Afrique sub-saharienne de l’AFD et directeur général de l’OAPI. La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robichon, qui a également ratifié ledit document.

Selon un communiqué rendu public au terme de la cérémonie, cette subvention vise à soutenir l’émergence d’un environnement favorable au développement des indications géographiques (IG) dans les pays membres de l’OAPI, à l’instar du Cameroun. Objectif, promouvoir la commercialisation de produits traditionnels africains et l’augmentation des revenus des producteurs.

S’agissant des retombées des IG lors de la première phase du Pampig, Christine Robichon a indiqué dans son discours préliminaire qu’elles : « avaient en effet apporté une amélioration de la qualité des produits, une augmentation du prix de vente, un accès à de nouveaux marchés notamment à l’exportation, une augmentation du nombre de producteurs et de la production ainsi qu’un meilleur accès, pour les producteurs, aux financements. Le projet a également eu pour effet d’améliorer la notoriété du produit et l’image de qualité véhiculée par l’Indication Géographique et, par-là, de valoriser le territoire de production, tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur».

Le PAMPIG II est financé dans le cadre du Programme de Renforcement des Capacités Commerciales (PRCC), par le ministère français de l’Économie et des Finances, ainsi que celui des Affaires étrangères et du Développement international. Il devrait permettre à son terme de créer six nouvelles IG africaines. Le Cameroun en compte déjà deux sur son territoire. Il s’agit des localités de Penja reconnue pour son poivre et d’Oku rendue célèbre pour son miel.

Cérémonie de signature de la convention de financement du Pampig II siège de l’ambassade de France à Yaoundé le 08 avril 2016
ambafrance-cm.org)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé