Politique › Institutionnel

Loi antiterroriste: Jean Collins Ndefossokeng et Joseph Deudié sont libres

Les deux syndicalistes, arrêtés le 16 janvier dernier pour avoir émis un préavis de grève, ont retrouvé la liberté de leurs mouvements depuis le 30 janvier

Jean Collins Ndefossokeng, président du Syndicat national des employés du secteur des transports terrestres (Synester), et Joseph Deudié, président du Syndicat national des conducteurs professionnels des taxis du Cameroun (Synacprotcam) sont libres de leurs mouvements depuis le 30 janvier dernier, rapporte le Quotidien Le Jour.

Les deux syndicalistes avaient été arrêtés le 16 janvier à la suite de la publication d’un préavis de grève. Ladite grève des chauffeurs de taxis devait se tenir le 19 janvier. Jean Collins Ndefossokeng et Joseph Deudié avaient été placés en garde en vue dans les cellules du Groupement mobile d’intervention (GMI) N°1 à Yaoundé, sur ordre du gouverneur de la région du Centre pour les motifs «d’apologie du crime, sédition et activités terroristes».

Leur garde à vue a duré 15 jours comme le prévoit la Loi N° 2014/028 du 23 décembre 2014 portant répression des actes de terrorisme.


DR)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé