Sport › Autres sports

Londres 2012: Une autre fuite enregistrée dans la délégation camerounaise

L’haltérophile Frédéric Fokedjou est porté disparu depuis mercredi du village des Jeux olympiques de Londres

Avec la disparition de l’haltérophile Frédéric Fokedjou, cela fait huit athlètes camerounais qui ont pris la poudre d’escampette depuis le début de la compétition. Les responsables du ministère des sports approchés par l’agence de presse africaine, qui rapporte l’information, n’ont pas souhaité commenter cette fugue, tout comme ils se sont refusés à expliquer les circonstances de cette disparition. Frédéric Fokedjou suit ainsi les traces des cinq boxeurs, du nageur et d’une footballeuse, portés disparus de la capitale anglaise entre le début des JO et la fin de la semaine dernière.

Dans un climat marqué par un embarras généralisé des autorités, seule la Fédération nationale de natation et sauvetage (FECANAS) a, mercredi, dit son « regret » de constater que le Comité national olympique et sportif (CNOSC) avait ‘ »refusé » d’appuyer l’inscription des deux nageurs proposés par elle, à savoir Joyce Guedia et Tandji Mbeh, qui avaient bénéficié d’une meilleure préparation dans des centres spécialisés, et préféré plutôt Paul Daniel Edingue qui a fini par prendre la clé des champs. Intervenant sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI) le président du Comité Olympique camerounais, le Colonel Hamed Kalkaba Malbou, s’est dit pour sa part «trahi», tout en admettant «comprendre ces athlètes, parce qu’ils n’ont pas l’environnement qui correspond à leur espérance».

La délégation sportive du Cameroun, forte de 33 sportifs, n’a encore obtenu aucune médaille aux JO.


JP Esso/Okabol.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé