Santé › Actualité

L’ONU opte pour la graine de quinoa dans sa lutte contre la malnutrition

Cette céréale venue des Andes est devenu très populaire chez les amateurs de la nourriture bio

L’Assemblée générale des Nations unies vient de déclarer 2013 année internationale du quinoa. Ceci dans le but de promouvoir cette graine comme une réponse à la malnutrition. Ce choix se justifie selon Ban Ki-Moon par le fait que cette graine a toutes les vertus. Le quinoa s’adapte à tout. On peut le faire pousser dans presque toutes les conditions, même dans les terrains les plus secs. C’est très important, alors que le réchauffement climatique provoque de plus en plus de désertification, affirme-t-il. Par cette déclaration, l’ONU veut que le quinoa ne reste pas cantonné aux magasins bios et au commerce équitable, mais que la culture de cette super-graine riche en protéines contribue à réduire le milliard d’individus qui souffre de malnutrition et aide les petits paysans à rester sur leurs terres. Le président bolivien Evo Morales, lui-même ancien cultivateur de quinoa, a fait le déplacement de New York pour l’occasion. Avant ça, l’Assemblée générale de l’ONU avait déjà proclamé l’année internationale de la pomme de terre ou des fibres naturelles.

Le quinoa de son nom scientifique Chenopodium quinoa est une graine très digeste, sans gluten, pauvre en lipides, mais riche en fer alimentaire, en oméga-3 et en protéines. En moyenne, le quinoa contient 16 à 18 % de protéines. Il contient également tous les acides aminés essentiels à la vie humaine. Sa graine rappelle le millet. Il a une texture de caviar et un goût léger de noisette. Il se cuisine facilement au salé comme au sucré. Pour le consommer, il faut le rincer dans l’eau pour éliminer son goût amer. On le fait de préférence cuire dans trois fois son volume d’eau bouillante. On laisse mijoter à feu doux jusqu’à l’apparition du germe (environ 20 minutes). Ensuite, on couvre pendant quelques minutes et on laisse le quinoa absorber l’eau restante. Il peut remplacer en accompagnement le riz, la semoule ou les pâtes. La farine de quinoa permet de faire de nombreuses préparations habituellement réalisées avec du blé, comme les crêpes… à condition d’en réduire la quantité de moitié, car cette farine a un pouvoir d’absorption plus important. À cause de la saponine, le quinoa est déconseillé aux enfants de moins de deux ans.

Cette céréale venue des Andes est devenu très populaire chez les amateurs de la nourriture bio

forums.supertoinette.com)/n

À LA UNE
Retour en haut