Santé › Actualité

L’Ordre des mĂ©decins installe son reprĂ©sentant Ă  l’hĂ´pital gynĂ©co de YaoundĂ©

Le Pr Sando Zacharie, chef du service anatomie et physiologie, a Ă©tĂ© installĂ© dans ses fonctions vendredi. Il devra veiller au respect de l’Ă©thique mĂ©dicale au sein de cet hĂ´pital

L’Ordre national des mĂ©decins du Cameroun (ONMC) se dote d’un reprĂ©sentant pour implĂ©menter ses opĂ©rations au sein de l’HĂ´pital gynĂ©co obstĂ©trique et pĂ©diatrique de YaoundĂ© (HGOPY). Le Pr. Sando Zacharie a pris fonction jeudi, 02 fĂ©vrier 2017, au terme d’une cĂ©rĂ©monie d’installation tenue dans l’enceinte dudit hĂ´pital, en prĂ©sence du prĂ©sident et du secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’Ordre.

Le Pr Sando est mĂ©decin chef du service Anatomie et pathologie de l’HGOPY. Il est le fruit de la 15e promotion de la FacultĂ© de mĂ©decine et de sciences de la santĂ© de YaoundĂ©. Il a suivi une formation de sept ans en pathologie et anatomies pathologiques Ă  Genève en Suisse. Il a fait ses premiers pas en tant que mĂ©decin Ă  l’hĂ´pital rĂ©gional de LimbĂ©, puis Ă  l’hĂ´pital de district de Tiko.

«Il s’agit pour le reprĂ©sentant de l’Ordre ici (Ă  l’HGOPY) de bien faire son travail qui est simplement de veiller Ă  l’Ă©thique mĂ©dicale, c’est-Ă -dire les devoirs du mĂ©decin vis-Ă -vis des malades. Veiller Ă  la qualitĂ© de cette pratique, en collaboration avec la direction de l’hĂ´pital qui dispose dĂ©jĂ  d’un comitĂ© d’Ă©thique», a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident de l’Ordre, le Dr. Guy Sandjon.

 


Il est Ă©galement attendu du Pr Sando, qu’il serve de relais entre l’ONMC et le personnel de l’hĂ´pital gynĂ©co, question de donner plus de visibilitĂ© aux actions de l’Ordre.

«Notre plus grand chantier porte sur l’information parce que tous les mĂ©decins ne sont pas formĂ©s au Cameroun, il y en a qui viennent de l’extĂ©rieur. Il faudrait les informer sur la manière dont fonctionne l’Ordre. En mĂŞme temps essayer d’assurer une certaine remise Ă  niveau pour ce qui concerne la pratique quotidienne de leur exercice, eu Ă©gard au respect de l’Ă©thique et de la dĂ©ontologie mĂ©dicale», a indiquĂ© le nouveau promu.

De manière spĂ©cifique, il est question pour lui de s’assurer que tous les personnels de l’HGOPY respectent leur engagement Ă  servir l’humanitĂ© ; Ă  garder secret les questions relatives au dossier mĂ©dical des patients ; Ă  les soigner en toute conscience et Ă  ne pas s’immiscer dans leur vie privĂ©e, entre autres.

«Toutes les violations au code de dĂ©ontologie mĂ©dical relève de la juridiction de l’Ordre national des mĂ©decins, avec pour potentielle consĂ©quence la radiation de l’ordre», a martelĂ© le Pr Guy Sandjon Ă  l’attention de la trentaine de mĂ©decins prĂ©sents Ă  l’installation.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut