Société › Société

L’UE et des Ongs dotent les populations riveraines de la route Garoua-Boulaï-Nandeke de matériels agricoles

C’est un don estimé à plusieurs centaines de millions de Fcfa qu’ont reçu les populations de Bindina, Lokoti et Maiganga

L’action rentre dans le cadre de la mise en uvre du «Projet d’accompagnement des populations des villages et communautés riveraines de la route RN1 Garoua – Boulaï – Nandeke dans les régions de l’Adamaoua et de l’Est Cameroun». L’initiative est du Fond de Développement Européen (FED) et des organismes partenaires à l’instar de SYDEV (Synergie pour le Développement), SYNE-CASODAF et RAF. Une initiative qui selon le maire de la commune de Garoua-boulai tranche avec les déceptions des précédents projets aux bilans très mitigés. Des propos qui dévoilent à la source, le scepticisme des populations qui n’attendaient que de voir pour croire. Logique partagée par le Lamido de Lokoti qui évoquera la joie qui anime ses sujets. Pour sa part, le chef du village de Bindiba, hôte de l’une des deux cérémonies, relèvera dans son allocution que le doute qui planait sur la remise de ces dotations tant attendues vient d’être dissipé avec cet acte. Du concret donc pour les villages riverains de la route nationale numéro 1 qui doivent en faire bon usage rappellera le maire de Meiganga, heureux de savoir que sa commune s’en tire avec le plus gros lot.

De manière détaillée, il a été remis aux communautés concernées par le projet « neuf moulins polyvalents équipés de moteurs diésels, trois charrettes et vingt trois portes-tout ». Des dons qui tombent à pic avec la reprise des pluies pour nos valeureuses populations dont la principale activité est l’agriculture. Le mérite est ainsi célébré. Un geste qui est la bienvenue en ce début de saison agricole devant véritablement faciliter les tâches champêtres. La finalité à terme étant de booster les capacités de production, de transport et de transformation de même que de commercialisation des produits des communautés tels que voulu par l’union européenne, principal bailleur de fonds. Il faut préciser que c’est l’Union européenne qui finance également le bitumage de la route nationale numéro 1 (Garoua – Boulaï – Nandeke). En plus de ces matériels de travail, cent (100) tables bancs seront bientôt octroyés aux établissements maternels, primaires et secondaires du tronçon pour améliorer les conditions d’encadrement des enfants. L’éducation et l’encadrement des jeunes comptant parmi les priorités de ce vaste programme car ceux-ci sont appelés à poursuivre cette vision de développement rural.

L’Union Européenne et les Ongs partenaires dotent la population riveraine de la route Garoua-Boulaï – Nandeke de matériels agricoles

journalducameroun.com)/n

Toutefois, les bancs fournis n’ont pas été réceptionnés pour cause de non respect des normes parce que fabriqués au bois blanc. Un défaut de conformité et des manquements que le fournisseur promet de corriger dans les plus brefs délais pour répondre aux exigences prescrites par le donateur. Pour mieux capitaliser le tout, des formations en gestion communautaire sont adjoints à ces dotations en vue de garantir leur durabilité. Ainsi, l’ensemble de ces actions contribuent au bien être des couches vulnérables. «C’est pour nous un grand soulagement étant donné que ce matériel viendra soulager nos peines et réduire nos difficultés quotidiennes; nous promettons d’en faire très bon usage », déclarera M. Poro, animateur communautaire. A noter qu’à côté des dotations de ces outils de développement durable sont attendu plusieurs infrastructures qui impulseront définitivement la croissance dans les villages cibles du projet.

Photo de Famille après la cérémonie de remise de Dons

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut