› International

L’union africaine a eu 47 ans

Des discours, des discours. parfois si loin de la réalité!

Le siège de la Commission de l’Union africaine était orné le lundi 25 Mai dernier, des représentations du continent africain à l’occasion de la célébration du 47ème anniversaire de la Journée de l’Afrique. Cette journée a été célébrée cette année sous le thème: «Vers un pays uni, pacifique et prospère d’Afrique ». Dans son message à l’occasion cette célébration, le Président de la Commission de l’Union africaine, M. Jean Ping, a déclaré que le continent peut et doit se tourner vers l’avenir avec confiance et, surtout, aller de l’avant pour donner une expression concrète au rêve qui tracé la voie collective à l’avènement d’une Afrique unie et forte, et capable d’influencer le cours des événements internationaux, une Afrique qui est l’abri du besoin et libéré de la peur . D’autres déclarations ont été faites pour la circonstance.

S’exprimant au nom du Président de l’Union africaine Mouammar Kadhafi, l’ambassadeur de la Libye, M. Ali Awidane, a insisté sur la nécessité de consolider la paix dans le continent. Il a souligné les importants travaux des pères fondateurs de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), qui dit-il, doit être poursuivi par la présente génération et les générations futures. Dans la même lancée, le vice-président de la Commission de l’Union africaine, M. Erastus Mwencha, a souligné la nécessité pour les États membres de travailler ensemble parce que « l’intégration africaine est la seule solution qui peut apporter la paix, et le développement sociopolitique», il a aussi dit que c’est aux Africains eux-mêmes de décider de leur avenir. À cet effet, il a appelé les Africains à adopter l’esprit de « Ubuntu » qui est un développement à visage humain.

Prenant la parole, le Président de la Brendhurst, Foundation, spécialisée dans la création de richesses, de l’intégration économique des pauvres et du développement durable, M. Nicky Oppenheimer, a présenté cinq façons importantes pour l’Afrique de faire face aux crises qui la minent. Il relève à ce sujet, que la paix et la prospérité serait difficile à atteindre dans un environnement où il n’ya pas de développement économique durable.
Profitant de la circonstance, l’invité d’honneur de la cérémonie, M. Seyoum Mesfin, ministre des affaires étrangères de la République fédérale démocratique d’Éthiopie, a fait remarquer que les Africains n’avaient pas d’autre alternative que de mobiliser leur volonté d’unité et de renforcer leur solidarité. Soulignant l’effort de l’Union africaine dans le maintien de la paix et la stabilité sur le continent, le ministre a salué la présence de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM). Il a également salué le déploiement de troupes par l’Ouganda et le Burundi, affirmant que « c’est la démonstration d’une véritable panafricanisme à travers les pratiques et l’engagement ». La journée a été marquée par plusieurs activités culturelles qui rappelaient l’Afrique. Les participants à la cérémonie, y compris le personnel de la Commission de l’Union africaine, a mangé un assortiment de plats africains et écouté une variété de la musique africaine. Toutes ces activités colorées ont réaffirmé la détermination des Africains à s’unir pour la paix et de prospérité.

Au Cameroun, cet anniversaire a réuni de nombreux membres du gouvernement et du corps diplomatique autour d’Henri Eyebe Ayissi, le Ministre des relations extérieures. Dans des allocutions très applaudies, Fatou Sarr Bâ, ambassadrice du Sénégal et représentante du président du Groupe africain du cercle diplomatique, et l’ambassadeur du Tchad au Cameroun, Yoosem Kontou-Noudjanmlao, ont rappelé que cette journée devrait l’occasion de mettre en avant les valeurs de l’Union africaine. Mais surtout, de faire connaître l’institution auprès des populations africaines. Il est prévu une mini-exposition d’objets artisanaux dans le hall du Minrex et de nombreuses autres activités qui devraient se clôturer par une soirée de gala.


www.nepad.tv)/n
À LA UNE
Retour en haut