Politique › Institutionnel

Lutte contre Boko Haram: les Etats-Unis appuient de nouveau le Cameroun

Le général de brigade américain Donald Bolduc a annoncé lundi un don d’équipements militaires et de formation pour leur utilisation aux soldats engagés au front à l’Extrême-Nord

Le général de brigade américain Donald Bolduc, commandant du Commandement spécial des opérations-Afrique (Socaf), a été reçu en audience lundi, 20 juillet 2015, par le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya. Les deux personnalités ont échangé sur les stratégies de lutte contre la secte islamique nigériane Boko Haram. Donald Bolduc est venu requérir l’aval des autorités camerounaises en vue de la mise en uvre du partenariat militaire qui lie les deux pays.

Au sortir de cet entretien, l’officier des Etats-Unis a indiqué avoir annoncé à son interlocuteur une offre américaine d’équipements militaires et de formation pour leur utilisation, destinés aux soldats engagés au front, face à un mouvement terroriste qui ne cesse de multiplier ses assauts meurtriers dans l’Extrême-Nord du pays.

Au regard de la tournure que prend ce conflit (attentats kamikazes), Washington souhaite réitérer son soutien au Cameroun et se dit disposée à poursuivre son appui dans le pays. Les axes majeurs de cet offre sont: la formation des forces de défense et de sécurité camerounaises, de manière à mieux adapter leur action à la nouvelle orientation du conflit; ‘approvisionnement en équipement miliaire et de surveillance de pointe; le renseignement sur les mouvements des troupes ennemis. D’autres actions sont envisagées, mais au regard du contexte de guerre qui prévaut, les émissaires américains ne les ont pas dévoilées devant la presse.

Donald Bolduc a par ailleurs précisé que son pays s’était engagé à fournir au Cameroun des radars en zone maritime aux fins de croisade contre la piraterie dans le Golfe de Guinée.

En mai dernier déjà, les Etats-Unis avaient débloqué environ 23 milliards de F CFA à destination du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Nigéria, pour renforcer la lutte contre la secte islamiste Boko-Haram. Dans le même temps, les soldats camerounais bénéficiaient de l’expertise américaine à travers des formations spécifiques et le renforcement des capacités en stratégie de combat, en maîtrise d’utilisation des équipements de pointe et des techniques de sécurisation des frontières.

Cette visite de Donald Bolduc intervient alors que le village frontalier Kamouna (Extrême-Nord) a été, dans la nuit de dimanche à lundi, l’objet d’une attaque attribuée à Boko Haram qui a fait 9 morts au sein de la population, selon des sources sécuritaires.

La localité cible est située non loin de la ville de Fotokol, objet d’un double attentat-suicide il y a une dizaine de jours. Le bilan établi était de 13 morts et 7 blessés.

Donald Bolduc reçu en audience par Paul Biya, lundi 20 juillet 2015, au Palais de l’Unité à Yaoundé.
prc.cm)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé