Société › Société

Lutte contre le braconnage: 67 carcasses d’animaux saisies à Douala

C’était au cours d’une opération coup de poing tenue au Marché central et au quartier Ndokoti

La cargaison de 67 carcasses d’animaux comprenant tortues, pangolins, porcs-épics, crocodiles, singes, varans, etc. a été saisie par les forces de maintien de l’ordre, agents et responsables des délégations régionale du Littoral et départementale du Wouri pour les Forêts et la Faune à Ndokoti et au Marché central.

Ces animaux sont intégralement protégés et la vente est interdite. Le résultat du coup de filet sera incinéré plus tard dans le cadre de la lutte contre le braconnage.

Le délégué régional du Minfof, Eitel Pandong a saisi cette occasion pour expliquer que depuis plus d’un an, on avait observé une baisse de consommation sur les marchés en raison de la menace Ebola. Mais ces derniers temps, l’on a noté une recrudescence de ces espèces, approvisionné par les grands bassins de collecte du « gibier » que sont la Sanaga-maritime, le Nkam et une partie du Moungo.

La sensibilisation et les opérations coup de poing seront intensifiées à en croire le délégué régional. « Il est question de décourager davantage tous ceux qui s’entêtent à rester dans cette activité illégale qu’est le braconnage », a t- il ajouté. Le combat futur sera d’éradiquer les filières d’approvisionnement et les sanctions iront des amendes aux peines privatives de liberté. Il a par ailleurs appelé les populations à dénoncer les braconniers.

Un porc-épic.
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé