Santé › Actualité

Lutte contre le sida: la CEMAC s’implique dans le jeu

Le mois dernier s’est tenue à Yaoundé la deuxième édition du forum régional des jeunes de la zone CEMAC

D’après des rapports de l’ONU SIDA rendus publics en 2007, le VIH infecte plus de 6.800 personnes et plus de 5.700 personnes meurent du sida, essentiellement du fait de la difficulté d’accès réel aux services de prévention et de traitement de l’infection à la maladie. D’après des données fiables l’Afrique subsaharienne serait la région la plus touchée et le Sida y serait une des causes de mortalité. En 2007 on a estimé à 2,1 millions le nombre de personnes mortes de Sida dans le monde. 76% d’entre eux sont en Afrique subsaharienne. Au Cameroun, au Tchad et en RCA ce taux de prévalence serait respectivement de 55%, 3,3%, 6,2%. Mais toujours d’après la même source, un changement progressif de comportements est de plus en plus observé chez les jeunes. Les efforts de prévention semblent avoir entraîné des modifications d’attitudes dans diverses circonstances. Toutefois l’Afrique Centrale à travers ses jeunes vit un problème de sous information du au manque d’éducation sexuelle en famille et aux pratiques socio culturelles qui ont contribué à favoriser la propagation chez les jeunes filles.

C’est pour faire face à cette situation que les pays membres de la Communauté des Etats Membres d’Afrique Centrale (CEMAC), ont à travers l’OCEAC proposé une riposte dans la lutte contre le sida. Ainsi en partenariat avec la banque allemande de développement, il a été mis sur pied un projet de prévention du VIH/Sida qui cible les jeunes âgées de 15 à 24 ans. La première phase qui s’est étalé de 2008 à 2006 avait connu la participation de trois pays dont le Cameroun le Tchad et la RCA. Le projet dans sa vision de développement d’approches régionales en vue d’apporter une réponse au Sida a entrepris à travers les associations de marketing social et autres partenaires la mise en place d’une stratégie sous régionale appelée Forum Régional des Jeunes de la zone CEMAC en lutte contre le Sida :(le FREJES), qui est fondé sur un développement progressif dans les pays couvert, d’un paquet minimum d’activités pouvant permettre aux jeunes de s’impliquer de manière active et singulière dans la politique de réponse au virus.

Ce paquet minimum que l’on a souvent expérimenté à travers le vocable 100%jeunes, 100% réglo renferme des activités qui reposent sur
A l’occasion du premier FREJES qui s’était tenu en décembre 2007 à Bangui, le thème central était jeunes réglos et innovation dans la lutte contre le sida. Les deuxièmes assises qui se sont tenues à Yaoundé étaient focalisées sur le thème comment gérer les piliers du FREJES et atteindre des résultats probants dans la sensibilisation et l’encadrement des jeunes pour des comportement plus responsables face aux IST-VIH-SIDA ?, l’objectif général étant de permettre à tous les acteurs de la zone CEMAC la gestion des 5piliers et de ses diverses composantes. D’autres objectifs ont eux aussi sous-tendu ces assises à sa voir: évaluer le niveau de mise en application des recommandation des dernières assises, la mise en route d’une politique d’uniformisation des messages de prévention contre le sida, la promotion par l’excellence de la riposte des jeunes face au VIH par des prix annuels CEMAC, le partage des expériences des pays de la sous région et bien d’autres.
Les participants ont été satisfaits la plupart des résultats recherché ont été atteint. Enfin, de nouveaux pays ont été introduits à l’instar du Congo du Gabon et de la Guinée Equatoriale


journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut