Opinions › Tribune

Luxembourg-Cameroun: une rentrée politique du MRC sous le signe de l’offensive

Par Siméon Songo, secrétaire à la Communication du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) Belux

Réunis en bureau élargi samedi le 10 septembre 2016 à Eghezée pour leur traditionnelle rentrée politique, les inconditionnels du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun installés en Belgique et au Luxembourg n’ont pas manqué de sacrifier à ce rituel des grandes formations politiques modernes.

Dès l’entame de la séance, actualité oblige, les thèmes nationaux (du Cameroun natal) ont vite pris l’ascendant sur les questions purement domestiques.

1) La pseudo-révolution du Minesec :
La limitation des effectifs à 60 élèves dans les salles de classes.
Ni l’échéance, ni les mesures d’accompagnement (le recasement des élèves « en trop » dans les salles de classes surpeuplées) ne sont connues.

Le démantèlement des « comptoirs de corruption à ciel ouvert» dans les services de gestion du personnel au Minesec.

Une véritable moquerie, cette pratique ayant été institutionnalisée dans tous les ministères, car inhérente au système gouvernant actuel dont c’est le modus operandi.

La fermeture de 75 établissements privés « clandestins ».

Pourquoi seulement à la veille de la rentrée ? Pourquoi 75 et non moins ou plus? Quels ont été les critères ? Les établissements publics n’étant pas concernés sont-ils des modèles ?

2) La distribution des ordinateurs par le chef de l’Etat
Même si elle venait à être effective (un autre débat), on ne saurait éviter ce questionnement :

Il y avait-il un besoin et/ou une demande exprimée en la matière?
Le budget pour l’achat de ces ordinateurs (supposons 150000 x 500000 étudiants = 75 milliards !!!) n’aurait-il pas servi à autre chose dans le système éducatif de ce PPTE (Pays Pauvre très endetté) qu’est devenu le Cameroun sous Paul Biya ?
Cette « donation présidentielle » sera-t-elle renouvelable à chaque rentrée ?

Comme d’habitude, les sujets primordiaux sont passés à la trappe : le livre scolaire (une « marchandise » ordinaire gérée par le Ministre du Commerce, toujours inaccessible et de qualité approximative) ; les frais d’APE, discriminatoires et exorbitants, officiellement facultatifs et officieusement obligatoires (malgré la « gratuité » de l’école) ; la gestion des effectifs des enseignants ainsi que leur formation et les infrastructures scolaires. etc.

3) L’actu du MRC dans le Belux
Après avoir brossé le bilan de l’équipe provisoire sortante, le Secrétaire de la Fédération MRC du Belux, M Guy Fokou Kingue a présenté la nouvelle équipe dirigeante élue le 25 juin 2016 à Bruxelles.

A ce propos, l’installation des nouvelles équipes dirigeantes des fédérations du MRC en Europe aura lieu le 26 novembre 2016 à Bruxelles, en présence du Secrétaire national du MRC, M. Christopher Ndong.

Toujours dans l’interactivité, un plan d’action a été élaboré pour l’exercice 2016 – 2017, avec pour principaux axes la tournée de mobilisation du nouveau bureau dans le territoire du Belux (Belgique et Luxembourg) et la sensibilisation des citoyens camerounais pour l’inscription sur les listes électorales, dès l’ouverture de la prochaine campagne d’inscription en janvier 2017 à l’ambassade du Cameroun à Bruxelles.

Commencé à 10h30, le meeting a pris fin à 14h.


Droits réservés)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé