› International

Madagascar, le pays en attente d’un gouvernement de transition

Le gouvernement de transition devrait être mis en place au cours de ce mois

L’attribution des postes pour le gouvernement de transition devrait se faire les 25 et 26 août prochains. C’est ce qu’il ressort de l’accord signé dans la nuit du 8 au 9 août 2009 par les quatre chefs de file malgaches. Ces derniers siègeront pour discuter de l’occupation de 407 postes toujours dans la capitale mozambicaine. Rajoelina a affirmé la semaine dernière que lui seul pouvait diriger le pays durant la période transitoire. Mais des sources venant de l’entourage de Ravalomanana affirment qu’il reviendra à la rencontre de Maputo II de décider qui doit assumer cette fonction.

Marc Ravalomanana le président évincé, ne participera pas à la transition sur la Grande île. Comme il l’a déclaré à la presse « dans l’intérêt supérieur de la nation, il me semble raisonnable de ne pas participer personnellement à la transition ». En soulignant qu’il ne retournerait à Madagascar que lorsque la situation serait favorable. En même temps, l’accord de Maputo I prévoit que Rajoelina qui s’était proclamé chef d’une autorité de transition, graciera marc Ravalomanana, condamné à quatre ans de prison pour abus de pouvoir.
Revenons sur les potentialités de cette île qui a été plongé dans la crise pendant plusieurs mois.

Présentation du pays
Créée par la dérive sismique, Madagascar est complètement séparée de l’Afrique pourtant elle en fait partie géographiquement. Île située dans l’Océan Indien au large de la Mozambique, elle s’étend sur une superficie de 587 041 km² pour une population de 20 042 551 habitants. Sa capitale est Antananarivo, qui est d’ailleurs la plus grande ville du pays. L’île offre un contraste entre les hautes terres centrales et les régions basses périphériques. Le climat est tropical avec des variantes. Et c’est cette diversité des reliefs et des climats qui favorise le développement d’une flore exceptionnelle par sa variété, sa beauté et son originalité.

Les langues officielles du pays sont le malgache et le français. Et la monnaie en qui y est en usage est le franc malgache. On dénombre à Madagascar, 18 ethnies parmi lesquelles les Merina, les Betsimisaraka, les Betsiléo. en dehors des ethnies traditionnelles on y retrouve également des ressortssants d’autres nationalités. La population malgache est la source des peuples des îles alentours. Pour ce qui est de la religion, les malgaches sont majoritairement chrétiens, suivient par les adeptes des religions traditionnelles et des musulmans qui sont représentés à 1,7%.


www.ladepeche.fr)/n

Economie et culture
La principale production vivrière est le riz devant le manioc. Parmi les cultures d’exportation, les principales productions sont la vanille et le clou de girofle. L’élevage surtout pratiqué dans les plateaux du centre du pays est une activité de première importance dans le pays.
L’extraction minière est faible à Madagascar. Tout de même, on y trouve des gisements de mica, bauxite, charbon et pierre précieuses. De plus, les exportations sont inférieures aux importations. Au niveau des transports, Madagascar dispose d’un réseau de 54 200 km de routes et de pistes (dont 10% est bitumé) et d’un réseau ferroviaire de 1054 km. Ainsi que plusieurs aéroports et ports.

L’art traditionnel est surtout représenté par la sculpture et l’architecture funéraire. Les malgaches s’illustrent dans l’art du bois. Pour ce qui du cinéma malgache il est né du documentaire. La musique la plus répandue dans l’île est « le sagely ». Le pays compte un certain nombre d’écrivains pour ce qui est de la littérature.

Après 5 mois d’instabilité Madagascar reprend espoir en attendant le gouvernement de transition.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut