› Non classé

Maladies du coeur : Une unité de coronarographie à Douala

Première du genre en Afrique centrale, cet équipement va permettre la réalisation des pontages coronariens.

Le pontage coronarien est une opération qui permet de rétablir l’apport en oxygène au coeur. Cette intervention chirurgicale permet de dériver le flux sanguin autour de l’artère coronaire obstruée. Cette procédure consiste à transplanter une partie d’un vaisseau sanguin, appelée greffon, afin de permettre au sang de « contourner » l’obstruction de l’artère. Le sang emprunte alors simplement une voie détournée pour rejoindre le coeur. C’est l’arsenal médical nécessaire à la réussite de cette opération que le Lions Club Paradise a offert à l’Hôpital général de Douala le 12 septembre 2008.

Au cours de cette cérémonie à laquelle prenait par le secrétaire d’Etat à la Santé publique, Alim Hayatou et de nombreuses autres autorités, le Lions Club Paradise qui a souligné les difficultés qu’il a rencontrées pour acquérir « cet important appareillage », rassure qu’il s’occuperait de la mise à niveau du personnel et de l’approvisionnement en consommables. « Ce don a été très difficile à obtenir, puisque nous n’étions pas les seuls en lice. Mais nous avons sollicité l’aide des Lions de Roissy à Paris pour obtenir cette unité de coronarographie qui appartenait au centre médical de Gomez en France. La négociation a duré 18 mois et nous avons collecté des fonds d’un montant de 200 millions de Fcfa pour acquérir cette unité ».

Raison pour laquelle le secrétaire d’Etat à la Santé publique a salué cette initiative du Lions Club Paradise non sans demander au directeur de l’Hôpital général de Douala de permettre « à chaque Camerounais d’avoir accès à cette médecine en rendant les tarifs accessibles à tous. Qu’il était également souhaitable que l’installation, la maintenance et le suivi de cette unité soient accompagnés de soins minutieux puisque cette unité qui vient relever le plateau technique de l’hôpital, permet de détecter les maladies cardiaques et de prendre rapidement en charge les personnes atteintes ».
Le docteur Anastase Dzudié, spécialiste en stimulation cardiaque et l’un de ceux qui vont utiliser l’unité de coronarographie croit savoir que « les examens de coronarographie ne vont pas être disponibles tout de suite parce que nous venons à peine de recevoir le matériel qu’il faut installer. Il faut également construire une salle appropriée qui ne laisse pas traverser les rayons X. Il va falloir enfin accélérer la formation du personnel car pour fonctionner cette unité a besoin de quatre personnes ».

En effet, l’examen de coronarographie se fait avec un cardiologue interventionnel. Y prennent également part, le radiologue, l’anesthésiste et l’infirmier. Du personnel et un équipement approprié pour que les Avc et maladies cardiaques soient rapidement pris en charge à l’Hôpital général de Douala, permettant ainsi de réduire le nombre de décès dû au dysfonctionnement du c ur et de ses artères au Cameroun où cet hôpital de référence dispose déjà d’un plateau technique comportant une maternité, des hémodialyse, de scanner, de laboratoire, du bloc opératoire et de la cobaltothérapie, elle peut maintenant accueillir des personnes atteintes de la coronaropathie. Maladie qui est due au rétrécissement ou à l’obstruction des artères coronaires, qui sont les pourvoyeurs en oxygène du c ur. Si l’une de ces artères se bouche complètement, c’est l’infarctus ou crise cardiaque.


Mutations)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut