Opinions › Tribune

Malaise financier au sein des Lions indomptables: Le responsable est l’homme Lion

Par Richard Gatchoko

Quand la fameuse affaire des primes revient dans la tanière des Lions indomptables, tout le monde jette la pierre sur les joueurs et les dirigeants du football. Ce qui est symptomatique de malaise dans une République comme la nôtre. Dans de véritables démocraties, ou mieux encore dans un pays qui se dit gouverné, les mêmes bêtises ne se répètent plus pour le salut du peuple. Le président Paul Biya a passé tout son temps à se servir des services des Lions indomptables récoltés en digne patriotes pour construire son patrimoine politique. Une chose est sûre, il n’aime pas les Camerounais. Sinon, comment expliquer que la seule fierté du Cameroun, «les Lions indomptables», se trouve minée par un problème de primes depuis 1990. En d’autres termes, depuis 24 ans, sans toutefois voir le président de la République apporter la moindre solution pour sauver l’honneur de la nation et surtout redonner la joie au peuple camerounais qui aime le football comme il aime sa propre maman.

Comme en 1990, 1994, 1998, 2002, et 2014, le président Paul Biya qui a reçu le prix de la résolution pacifique des conflits de L’union panafricaine des Avocats on ne sait par quel moyen, s’est illustré par un silence complice à la destruction du patriotisme national. Ce qui est regrettable pour un pays en route pour l’émergence.

C’est le Gouvernement qui a abandonné la patrie, pas les joueurs :
Il ne sert à rien d’envoyer les soldats défendre la patrie quand bien même vous n’avez aucun amour pour votre propre nation. La gouvernance du Cameroun par le président Paul Biya et son équipe du renouveau a foutu le camp au patriotisme. Les Camerounais doivent cesser de mettre en exergue l’innocence du président de la République dans les dégâts commis par ses collaborateurs où les affaires courantes de la nation. Il est le garant de la normalisation et de l’exécution des institutions de la nation. En 24 ans, un gestionnaire ne peut pas commettre la même erreur 24 fois. Et si cela arrive, alors donnez-lui la note 0,1/20.

Tout ce qui est fait dans notre pays avec précision et enthousiasme, s’inscrit dans la ligne des détournements de fond, des manipulations, des règlements de compte et aussi des éloges des inerties du gouvernement. Le peuple camerounais doit saisir l’exemple des Lions indomptables, il doit dans la mesure du possible comprendre que des nations comme l’Allemagne, la Russie, le Japon et même l’Afrique du Sud se sont données une autre dimension du patriotisme après les différentes épreuves difficiles qu’elles ont traversées.( Je peux m’illustrer à travers Les deux guerres mondiales pour l’Allemagne et le Japon, La fin de L’URSS pour la Russie, et l’Apartheid pour L’Afrique du Sud)

En créant le clanisme au sein du gouvernement pour mieux régner sans partage, Paul Biya a remis en cause le patriotisme camerounais. Aujourd’hui la nation s’affirme dans l’individualité absolue. Dans tous les cas, Dieu Seul sait combien de temps de telles ténèbres vont continuer à détruire le Cameroun dans le seul intérêt pour certains de devenir des « Rois » dans des démocraties PASSIVES.

Richard Gatchoko
Journalducameroun.com)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé