Sport › Football

Mali-Cameroun (1-1), le jeu et les joueurs

Oyongo Bitolo a sauvé les Lions, volontaires, mais pauvres dans la production du jeu. Le onze entrant inédit du coach a été contre productif

Fabrice Ondoa
Il s’est montré rassurant. Dans la ligné de ses prestation en phase éliminatoire. Le portier de la réserve du Barça, a notamment repoussé plusieurs tentatives maliennes, notamment à la 9ème, 26ème et 33ème minute. Sur le but malien, abandonné par ses défenseurs, il ne pouvait grand-chose.

Oyongo Bitolo
Il a offert un point au Cameroun. Lancé en profondeur par Raoul Loé, il a fait preuve d’un grand sans froid pour trompé le portier malien. Mis à rude épreuve par l’ailier malien en début de partie, il a passé une première mi-temps difficile. Gaucher naturel, il fait preuve de polyvalence en jouant bien sur le flanc droit.

Aurélien Cheudjou
Il a fait un match moyen. Son association avec Nkoulou dans l’axe a une fois de plus montré ses limites. A cause de ses erreurs de marquages, les Lions ont souvent souffert dans ce match. Il a gâché un coup franc à la 57ème minute.

Nicolas Nkoulou
Comme d’habitude, le défenseur de Marseille a rendu une copie propre de son match. Technique, il s’est aussi montré rugueux, notamment sur son intervention énergique dans la surface à l’heure de jeu.

Enow Eyong (Franck Kom)
Blessé dès l’entame du match, Enoh a cédé sa place à la 15ème minute à Franck Kom. Ce dernier bien que combatif, s’est montré très lent dans la transmission de la balle. Il a été remplacé par Franck Etoundi, à la 76ème minute.

Raoul Loé
Sa titularisation a surpris plus d’un observateur. Jouant la sentinelle devant la défense, il a touché de nombreux ballons. Mais dans la récupération, il a commis trop de fautes, notamment celle qui a conduit au but malien.

Edgar Salli
Titulaire à la place de Njié Clinton, il n’a pas impressionné. S’il s’est montré entreprenant dans ses accélérations, ses passes sont restées très approximatives à l’entrée de la surface.

Benjamin Moukandjo
Il a comme d’habitude beaucoup couru, mais parfois en pure perte. Parfois imprécis, il n’a pas su faire de passes décisives. Ses centres n’ont jamais trouvé de preneurs.

Choupo-Moting
La capitaine des Lions du jour n’a pas été en réussite dans ce match. Ses tentatives du pied et de la tête sont passées loin du cadre. Peu collectif, il n’a pas su tirer son équipe vers le haut.

Vincent Aboubakar
Tout le temps dos au jeu, il s’est montré peu dangereux. Lent, il s’est vu chiper un ballon dans la surface à la 17ème minute. S’il s’est montré disponible, il n’a pas su faire la différence.

Entrée du Cameroun et du Mali au stade de Malabo le 20 janvier 2015
guineaecuatorialpress.com)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé