› International

Mali: Des invités de marque aux festivités du cinquantenaire de l’indépendance

Cavaye Yeguie Djibril, président de l’Assemblée nationale camerounaise prend part aux cérémonies

Les festivités du cinquantenaire malien vont culminer ce 22 septembre avec le défilé militaire et jeudi avec le défilé civil. Pour ce jour, les autorités maliennes ont invité l’armée de sept pays africains à prendre part au défilé militaire. A cet effet, des chefs d’Etat et plusieurs délégations étrangères sont arrivés à Bamako pour prendre part à la célébration. Le guide de la Révolution libyenne, le colonel Mouammar El-Kadhafi, les présidents Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritanie, Blaise Compaoré du Burkina Faso, Denis Sassou N’Guesso du Congo, Thomas Yayi Boni du Bénin et Faure Essozimna Gnassingbé du Togo, ont été annoncés. Parmi les autres personnalités attendues à Bamako figurent l’Aga Khan, Cavaye Yeguie Djibril (président de l’Assemblée nationale du Cameroun), Soro Guillaume (Premier ministre de Côte d’Ivoire), Faustin Archange Touadera (Premier ministre de la Centrafrique), le Vicomte Guy de Richemont de l’Ordre souverain de Malte, Abdousalami Aboubacar (ancien président de la République du Nigéria).

Le grand absent sera le président Abdoulaye Wade du Sénégal qui sera représenté par son fils et ministre d’Etat chargé de la Coopération internationale, Karim Wade. L’absence d’Abdelaziz Bouteflika de l’Algérie ne passera pas non plus inaperçue à cause de la tension entre les deux pays liée aux divergences sur la gestion du terrorisme dans la bande sahélo-saharienne. L’Algérie sera représentée par Abdelkader Bensalah, président du conseil de la nation, le Niger par son ministre de la défense et le Tchad par Ahmed Rakhis Mannany, ministre de l’élevage et des ressources animales.

Quant à la France, l’ancienne puissance coloniale, elle sera représentée par Brice Hortefeux, ministre français de l’Intérieur. La République Populaire de Chine, pays avec qui le Mali entretient une coopération fructueuse depuis son indépendance, sera présente à travers M. Li Shenglin, ministre des Communications et des Transports de Chine, la Corée par Yan Ayong Sop, vice président du présidium de l’assemblée populaire suprême. La Russie a délégué deux représentants: Alexeï Vassiliev, représentant spécial du président de la Fédération de Russie en relations avec les leaders africains et Alexander Omeliayanchuk, capitaine de vaisseau et chef de l’assistance militaire russe au Mali. Aussi l’UEMOA sera représentée par le président de la commission, Soumaïla Cissé, la BOAD par Jean Marcel Aboumon, chef de la mission résidente et la BOAD par son vice président, Bassary Touré. En fin, la République Tchèque et l’Association mondiale de l’Appel Islamique seront respectivement présents à travers Josef Pirek, Attaché de défense et Mohamed Ahmed Sherif, Secrétaire général. D’autres invités pourront s’ajouter à cette longue liste.

La Place du cinquantenaire à l’ACI 2000 qui va abriter le défilé militaire est déjà parée des couleurs de la manifestation. Ce sont cinq tribunes officielles qui y sont installées: la tribune présidentielle est aux couleurs nationales et la carte d’invitation pour y accéder est aussi en vert, jaune, rouge; la tribune verte (carte verte), la tribune jaune (carte jaune); la tribune branche (carte blanche); la tribune rouge (carte rouge). Les tribunes de presse sont installées en face des tribunes officielles. Ces tribunes sont reparties entre les organes de l’audiovisuel et de la presse écrite. Seuls les journalistes munis de leurs cartes (noir et rouge) y auront accès. Une dizaine de tribunes sont également mises à la disposition d’un certain nombre de personnes invitées. Le grand public est, lui, invité à prendre place de part et d’autre du boulevard qui accueillera le défilé militaire. « C’est en fonction des cartes que le dispositif a été mis en place. Il faudra que chacun respecte ce dispositif. On veut vraiment que les choses se fassent dans l’ordre, le respect et la discipline », a souhaité le président de la Commission nationale du Cinquantenaire. Le mois du Cinquantenaire sera bouclé le 30 septembre par la journée Kouroukan-Fougan qui sera organisée à Kangaba. Entre-temps, pas mal de manifestations populaires sont prévues dans tout le pays.

Les troupes maliennes lors du défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées
AFP)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut