International › APA

Mali : l’attaque contre l’armée à la Une

L’attaque contre une position de l’armée malienne à Boulkessi, non loin de la frontière avec le Burkina Faso, la mise en place des autorités intérimaires à Toumbouctou et un fait divers font l’actualité dans la presse malienne ce lundi.L’attaque du poste militaire survenu dimanche matin est à la Une des quotidiens privés L’indépendant et Info-Matin, proche du parti au pouvoir.

Les deux journaux présentent un bilan plus lourd que celui présenté la veille par le porte-parole du ministère de la défense, le colonel Abdoulaye Sidibé, à la télévision publique : 11 soldats tués et 5 autres blessés.

Si Info-Matin parle de 13 morts, l’Indépendant, lui, parle de ‘’12 soldats dont des officiers tués. »

Le journal informe que cette attaque intervient quelques heures seulement après la visite du ministre de la défense, Abdoulaye Idrissa Maiga dans la région.

L’attaque n’a pas été revendiquée, mais le journal estime que ‘’ les soldats maliens ont été surpris par des djiahdistes du groupe Ansaroul Islma de Ibrahim Dicko alias Malam, un prédicateur Burkinabè. »

Toujours dans le même chapitre l’Indépendant apprend que 2 personnes ont été exécutées, dans la nuit de vendredi à samedi, à Foutondo entre Boni et Douentza.

Un fait divers qui a défrayé la chronique ce weekend, eu égard à la qualité de la victime est relatif à la mort d’un casque bleu à Gao dans le nord du Mali.

Le corps sans vie de la victime ‘’a été retrouvé dans son bureau vers 8 heures vendredi par des femmes de ménage. »

Ce journal accrédite la thèse du suicide même si l’enquête ouverte devrait permettre d’en savoir plus, dit-il.

Le processus de mise en place des autorités intérimaires dans les 5 régions du nord est l’autre sujet phare qui retient l’attention des quotidiens maliens.

Après Gao, Ménaka et Kidal la semaine dernière, c’est au tour de Tombouctou et Taoudénit d’accueillir leurs autorités transitoires.

Mais il y a ‘ »une incertitude » d’après Info-Matin qui ajoute que le groupe armé ‘’Congrès pour la Justice dans l’Azawad, CJA ‘’continue de résister à toutes les tentatives de médiations entreprises. »

‘’Après l’étincelle, faut-il craindre l’embrasement, s’interroge le Combat. » Sous le titre ‘’vive tension à Tombouctou, » le quotidien l’Indicateur du renouveau rappelle que les hommes du CJA encerclent la ville et menacent de prendre, de force, des bâtiments officiels de la ville si leur requête d’inclusion dans les différents commissions de l’accord de paix ne sont pas prises en compte.

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé