› International

Mali: l’état d’urgence décrété pour 10 jours après l’attaque du camp de Nampala

Ces décisions ont été prises lors d’un conseil de ministre présidé par le président malien Ibrahim Boubacar Kéita

Le gouvernement malien a décrété mercredi l’état d’urgence pendant 10 jours et un deuil national de trois jours après l’attaque terroriste contre un camp de l’armée malienne à Nampala dans la région de Ségou (centre), qui a fait 17 morts et 35 blessés, a-t-on appris de source officielle.

L’état d’urgence et le deuil national commencent tous deux à partir de ce jeudi.

Ces décisions ont été prises lors d’un conseil de ministre présidé par le président malien Ibrahim Boubacar Kéita.

Par ailleurs, un hommage national sera rendu jeudi à Ségou aux soldats maliens tombés sur le champ de l’honneur suite à l’attaque de Nampala.

Cet hommage national est placé sous la présidence effective du président malien, précise le communiqué.

L’attaque contre le camp de Nampala a été revendiquée d’abord par l’Alliance nationale pour la sauvegarde de l’identité peule et la restauration de la justice, puis par le groupe terroriste Ançar Dine.

Pour l’analyste malien, Issa Fakaba Sissoko, « vu le mode opératoire et la force de frappe des assaillants, il y a lieu d’accorder plus de crédit à la revendication du groupe terroriste Ançar Dine ».

Cependant, a-t-il soutenu, il n’est pas à exclure que Ançar Dine ait sous-traité l’opération avec l’Alliance nationale pour la sauvegarde de l’identité peul et la restauration de la justice.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé