› International

Mali: Opération journée sans presse

La presse malienne entend se mobiliser ce mardi 12 mars pour soutenir le directeur de publication du Républicain, incarcéré depuis 5 jours

Déclaration

Suite à l’arrestation de notre confrère Boukary Daou, Directeur de Publication du journal Le Républicain, qui fait suite à une longue liste de harcèlements dont ont fait l’objet ces derniers temps les journalistes de la presse privée malienne, l’ensemble de la profession (Presse écrite, radio et audiovisuelle) s’insurge contre cette énième atteinte grave à la liberté de la presse au Mali.

L’instauration de l’état d’urgence, ou de tout autre état d’exception, ne saurait justifier en aucun cas ces tentatives manifestes d’intimidation.

L’ensemble de la presse exige donc la libération immédiate de Boukary Daou et le respect par les agents des services de sécurité de l’Etat des procédures nationales en la matière. Les journalistes sont soumis à une loi spécifique en République du Mali, et celle-ci leur garantit, entre autres, le libre exercice de leur profession, dont fait partie le droit à la protection de leurs sources.

Bamako, le 08 Mars 2013
Le Président de la Maison de la Presse

Makan KONE


À LA UNE
Retour en haut