CultureCulture › Arts visuels

Manyo Chabita propose «Me voici devenue S ur!» en spectacle humoristique

C’est ce 17 septembre à 19 heures au centre culturel Francis Bebey de Yaoundé

En spectacle «one Woman-Show» dans sa tenue de bonne Soeur, Manyo Chabita alias Diesel présente avec grâce la vocation tardive d’une orpheline arriviste. Dans cette épopée malheureuse où le comique et le dramatique se mêlent et s’entremêlent comme des cheveux dans un peigne, celle qui aime se faire appeler «la première dame comédienne du Cameroun» entend faire passer un message fort aux jeunes filles qui sont obnubilées par l’occident à tout prix et à tous les prix. Combattante acharnée des violences faites aux femmes, Manyo Chabita est convaincue que cette autre tour de Babel tombera un jour et que les femmes riront de plus belle. Son discours est donc celui d’une femme libre qui dit ce qu’elle pense et ses pièces en témoignent: «Nous sommes tous des cons», «Ma vie au couvent» ou encore «Me voici devenue s ur», une pièce qui avait reçu le prix spécial du jury en humour au Festival National des Arts et de la Culture (F.E.N.A.C) en 2OO8.

L’intrigue de la pièce qu’elle présente ce vendredi 17 septembre à 19 heures au centre culturel Francis Bebey de Yaoundé se noue autour d’un monologue comique dramatique original, qui parle des misères d’une fille orpheline qui décide de fuir la misère ambiante pour l’eldorado occidental grâce à la magie de l’Internet. Une fois en occident, elle se marie par intérêt à un vieux blanc et devient très riche. D’aucuns diront que c’est la fin qui justifie les moyens. Malheureusement, après avoir «dîné avec le diable» et renvoyé les bonnes m urs aux calendres grecs, elle va perdre toute sa fortune par la suite avant de décider de retrouver la terre de ses ancêtres. De retour au bercail et envahit par les remords, elle va se faire confesser chez un vicaire qui allait toujours lui faire des prières. Elle finit par entrer au couvent et voilà comment elle devient s ur! Décidément, elle aura vu des vertes et des pas mûres.

Née le 18 décembre 1976 à Yaoundé au Cameroun, Manyo Chabita de son vrai nom Ngo-Manyo Charlotte Bita Diesel, elle allie aujourd’hui plusieurs genres artistiques. Elle commence comme chanteuse dans des chorales, notamment «La voix du Cénacle» du professeur Gervais Mendoze. Actrice dans plusieurs films, elle a tourné dans «Inspecteur Baka» de Bassek Ba Kobhio; dans «Main Basse sur Singalé» de Paul Hobhio; «Le beurre et l’argent du beurre» de Boudjeka Kamto; «L’Ennui» de Gabriel Fomogne; «Tout ça pour ça» de Rigobert Eschu entre autres. Manyo Chabita est aussi réalisatrice avec comme titre de son tout premier Film «Menteur professionnel» produit par l’ambassade d’Espagne au Cameroun. Toujours à la recherche du savoir, de l’inspiration et d’une nouvelle mère, l’artiste pluridimensionnel Manyo Chabita n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Elle a parcouru plusieurs pays tels que la Cote d’Ivoire, où elle fait la connaissance de WereWere Liking, de N’serel Njock et de Pape Gnepo qui sont ses idoles.

Affiche du spectacle à voir

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut